L'actualité en continu du pays de Brive


Une grainothèque pousse aux Chapélies

La médiathèque Michel Dumas, place Nelson Mandela, fait germer une belle idée : celle d’une grainothèque qui, pour pousser, a besoin de vous et de graines ! Celles que le tout un chacun voudra bien y déposer.

Lumineuse et bien visible en plein cœur du quartier des Chapélies, la médiathèque Michel Dumas mérite la renaissance qu’elle connaît aujourd’hui. « Depuis notre déménagement, il y a deux ans, nous avons multiplié par 3 la fréquentation et les habitants, notamment les enfants du quartier, se sont bien appropriés les lieux », souligne Nathalie Bouthier, la responsable de l’établissement qui dispose de 12.000 documents et affiche de très belles œuvres colorées, données à la Ville par le dessinateur Woźniak à la faveur d’une exposition passée.
C’est un lieu agréable et convivial où il fait bon bouquiner et échanger. Sa dimension est propice à la convivialité et aux partages et c’est aussi pour cela que l’idée de la grainothèque s’est si bien mêlée à la médiathèque.

C’est dans une jolie boîte en carton réalisée par Stéphane, un des 4 agents travaillant à la médiathèque, que les graines seront rassemblées. Toutes les personnes, qu’elles soient ou non lecteurs à la médiathèque, sont invitées à venir déposer leurs graines de fruits, de fleurs et de légumes et à en prendre aussi ! Car le troc est au cœur de ce projet.

« Les services des espaces verts de la Ville, associés au projet, nous donneront des graines et ils animeront également des ateliers et conférences. » L’occasion d’expliquer aux enfants comment faire les premières plantations, ce qu’est un semis… De revenir à l’essentiel en somme. « Ma grand-mère aimait beaucoup les fleurs », confie Nathalie Bouthier, à l’origine du projet. « Elle en avait beaucoup et je l’ai toujours vue jardiner avec ses graines qu’elle récoltait d’une année sur l’autre. C’est très facile à faire », poursuit-elle. « Une fois la fleur fanée, il n’y a qu’à se baisser pour les ramasser. »

Mais les générations passant, l’habitude s’est un peu perdue. Depuis, les semenciers sont arrivés et l’industrialisation a produit des graines standardisées. Pourtant, celles qui tombent à nos pieds ont bien des atouts. « Elles sont adaptées à notre territoire, au climat, et, comme elles sont plus résistantes, elles nécessitent moins d’engrais et pesticides. »

Comme les 400 grainothèques qui existent en France, celle de la médiathèque Michel Dumas entend favoriser la biodiversité et la protection de l’environnement mais aussi le développement d’une économie alternative et solidaire.
Pour que prospère cette belle idée, allez dès maintenant déposer vos graines, prenez-en et semez-les !

Plus d’infos auprès de la médiathèque Michel Dumas, 05.55.18.27.69. Ouvert les lundis, mardis et jeudis de 14h à 18h, les mercredis et vendredis de 9h30 à 12h et de 14h à 18h et le samedi de 9h30 à 12h (sauf pendant les vacances scolaires).

Jennifer BRESSAN, Photos : Diarmid COURREGES

Jennifer BRESSAN, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire