L'actualité en continu du pays de Brive


Une BD née d’un voyage dans le monde agricole

Bryan reçoit le diplôme du vainqueur. A ses côtés, Brenda et Giovani.

Ils s’appellent Brenda, Bryan et Giovani. Elèves du Dispositif d’accueil des adolescents du voyage (DAAV), ils ont remporté, avec cinq autres camarades qui ont quitté la ville, le concours régional de scénarios “La terre vue du collège”.

Le dessinateur Roth a réalisé une BD en partant du story-board des vainqueurs“Encourager la nouvelle génération à regarder le métier d’agriculteur d’une autre façon”, telle est la vocation du concours “La terre vue du collège” lancé par la Fédération régionale des syndicats d’exploitants agricoles (FRSEA). Douze classes de collèges ont participé. Il s’agissait de proposer un story-board suite à une visite dans une exploitation agricole.

Après avoir remporté la finale départementale, les huit élèves du DAAV du collège Jean Moulin ont été récompensés par le jury régional. “C’était le scénario le plus abouti, le plus dynamique, le plus spontané”, explique Roth, dessinateur et membre du jury. “Mon jugement n’a rien à voir avec le fait qu’il ait été conçu par des adolescents du voyage puisque je l’ignorais jusqu’à la proclamation du résultat.”

Ce véritable masque manouche a été utilisé pour les photos représentant le fils de l'agriculteur jetant ses sorts maléfiques aux enfants les moins sagesRoth a joué jusqu’au bout le jeu du partenariat puisqu’il a mis en images le story-board des gagnants. Une nouveauté pour le caricaturiste, qui a dû réaliser pas moins de 50 dessins auxquels il ne manque plus qu’un peu de couleurs. La BD sera distribuée d’ici quelques mois par la FRSEA dans le milieu des agriculteurs et dans les collèges de la région. “Je n’avais jamais rencontré les adolescents jusqu’à aujourd’hui. J’ai travaillé uniquement sur les photos et les textes qui m’ont été fournis”, détaille celui qui a poussé l’investissement jusqu’à solliciter de nombreux renseignements sur la vie des gens du voyage.

Sur les murs de la classe du DAAV, des œuvres à la manière de  l'artiste manouche Gimenez“Roth est rentré dans une carcasse de manouche”, confirme le professeur des écoles Raphaël Descamps, en charge du dispositif DAAV. “Il tenait à rester fidèle à l’esprit manouche dans sa BD”.

L’histoire? Celle, vécue en février dernier, d’adolescents en visite dans une exploitation de Saint-Bazile-de-Meyssac. Quelques-uns enchaînent les bêtises et se voient transformés, par le fils de l’agriculteur excédé, en animaux de la ferme. Johanna monte au silo? La voila métamorphosée en canard! Giovani lance des boules de neige à l’âne, et… devient à son tour un âne. D’autres subiront encore quelques métamorphoses, avant de retrouver leur aspect initial grâce à un sort libérateur hérité d’une aïeule manouche.

Leur victoire, les collégiens la doivent à un travail très sérieux. Ils avaient, en effet, conçu leur scénario avant même la visite de l’exploitation. En arrivant sur site, leur première question à l’exploitant fut de savoir ce qu’il était défendu de faire! Histoire d’alimenter leur scénario en interdits des plus crédibles! Comme quoi, faire des bêtises peut aussi parfois entraîner éloges et récompenses.

Les trois gagnants, le dessinateur Roth et le professeur Raphaël Descamps

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

Laisser un commentaire