L'actualité en continu du pays de Brive


Une avenue bien plus Riante

L'inauguration de l'avenue de la Riante Borie. Jean-Jacques Pouyadoux coupant le ruban

Après neuf mois de travaux, l’avenue de la Riante Borie à Malemort a été inaugurée en fin de matinée. Belle réhabilitation visuelle que cet axe bordé d’une piste cyclable bidirectionnelle, au mobilier urbain high tech et à l’éclairage novateur, sans câbles aériens. Moins visible et pourtant tout aussi importante: la réfection des réseaux d’assainissement qui assure en sous-sol un meilleur respect de l’environnement. Ne reste plus qu’à tracer la signalétique au sol, dès que le temps le permettra, et la Borie sera alors tout à fait Riante.

Station de gonflageA peine mise en service, la station de gonflage a vite trouvé utilisateur et le hasard n’aurait pu mieux faire concorder les choses. José De Olivera, qui ne se doutait pas qu’il étrennait la station en gonflant tranquillement son vélo, s’est vu d’un coup entouré d’un peloton d’élus et de responsables de travaux descendant l’avenue pour mieux prendre la mesure du chantier. “C’est impeccable. Pffft! en deux secondes, c’est gonflé”, ne s’est pas fait prier ce Malemortois. Tout au bout, vers le rond point avec l’avenue Pasteur, les engins s’activent sur les derniers enrobés qui devront être achevés ce soir.

“Pari tenu”, s’est réjoui Jean-Jacques Pouyadoux, le maire de Malemort qui avait promis aux riverains une livraison du chantier pour la semaine du 15 novembre. “Pendant neuf mois, vous avez subi les inconvénients. Aujourd’hui, ce chantier est porteur de confort, de sécurité, d’embellissement, mais aussi pour vous de plus value en terme immobilier.”

Garage véloL’élu a privilégié deux principaux aspects: la plus grande place accordée aux modes de déplacement doux (piétons et vélos) et le choix d’un éclairage moins consommateur d’énergie. Une piste cyclable bidirectionnelle, “la première de la commune”, longe la plaine des jeux tout en reliant la voie verte de part et d’autre. Equipée d’une station de gonflage, elle dispose aussi de parcs à vélo type portique et donc plus adaptés contre le vol (pas ces arceaux habituels sur lesquels vous risquez de ne retrouver que votre roue de devant). Encore plus en retrait de la chaussée, le cheminement piétons est en conformité avec la dernière législation relative aux personnes à mobilité réduite. De même que les plateformes abribus. L’espace ainsi dédié aux voitures est sensiblement réduit d’un mètre. Pour sécuriser cet axe très passant, la vitesse déjà ralentie par la réalisation d’un giratoire y est limitée à 30km/h. Quant au stationnement, la réhabilitation a supprimé les places le long de l’avenue mais une vingtaine ont été créées sur le parking du nouveau rond-point et la Ville va réaménager le parking de sa plaine des jeux pour en augmenter la capacité.

Au registre éclairage, Malemort réalise une première en France avec l’utilisation de led à huit mètres de haut en espace urbain routier. Des mats en fonte très high tech, des plots solaires à leds également pour la baliser la piste cyclable… Un éclairage nouvelle génération qui permet surtout une forte économie d’énergie: la consommation est divisée par deux alors que que l’éclairement est multiplié par presque trois. Bref, on y verra mieux en consommant moins “et avec une moindre pollution de lumière si néfaste à la faune sauvage”. Plus non plus de câbles aériens téléphone ou électricité. Seules restent les lignes haute tension, RTE ne souhaitant pas les enterrer. Pour masquer un défaut rien de tel que de le rendre plus visible: les pylônes sont désormais valorisés par un éclairage de nuit bleuté qui les transforme en girafes métalliques.

le ront pointL’essentiel reste cependant invisible pour les yeux et cet embellissement ne doit pas faire oublier l’importante réfection du réseau assainissement qui a été menée en amont. Pour une hauteur de près d’1,2 million d’euros. “Les travaux ont mis fin à des rejets directs et systématiques des eaux usées dans la Corrèze“, a rappelé Philippe Nauche, président de l’Agglo compétente en ce domaine. “Les rejets en milieu naturel restants sont désormais limités au minimum, ne se produisant qu’en cas d’orage important, et extrêmement dilués grâce au redimensionnement d’un déversoir d’orage.” Des travaux qui ont aussi permis, avec la réfection d’un poste de relevage, de résorber des pannes et dysfonctionnements auparavant récurrents.

Au final, un meilleur respect de l’environnement aussi en aval. “C’est tout l’arrondissement qui va en bénéficier“, affirme le président de l’Agglo, soulignant que ce chantier était ainsi à l’image fédératrice portée par l’Agglo dans ce domaine de l’assainissement. “L’Agglo doit être capable de mettre en place des fonds de concours pour aider une de ses communes à mener un projet qu’il soit économique, culturel, voire les deux… et qui soit bénéfique à tous.”

**********

Le financement du chantier:

  • près d’1,2 million d’euros financé par l’Agglo (réseaux d’eaux usées et pluviales)
  • 951.000 euros à la charge de la commune de Malemort (voirie, éclairage, signalisation, téléphone, espaces verts)
  • 296.000 euros du Conseil général auxquels s’ajoutent une subvention de 104.000 euros (revêtements de chaussée)
  • 181.000 euros au titre du Syndicat d’électrification de la région de Brive (réseau basse tension, éclairage public)
  • 145.000 euros du Syndicat des eaux du Coiroux (réseau d’eau potable)

Vous pouvez aussi lire notre précédent article:

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire