L'actualité en continu du pays de Brive


Une après-midi sur les manèges enchantés et gratuits

intro foire franche

Financé par les industriels forains, en partenariat avec la Ville de Brive, l’après-midi de manèges gratuits à destination des enfants en situation de handicap a connu aujourd’hui un beau succès. Malgré le temps qui fait grise mine, l’initiative a réuni environ 80 enfants cet après-midi et s’est conclue par un goûter sous la halle Brassens composé de toutes les douceurs qu’on peut trouver aux foires franches.

maneges1“C’est reparti ! Bon voyage sur le manège enchanté”, scande au micro Tony qui vient d’aider Mathieu à monter sur une petite moto. Comme lui, ils sont une dizaine d’enfants du pavillon des enfants autistes de l’Adapéi à s’être inscrits pour participer à la journée de manège offerte par les forains, en partenariat avec la Ville de Brive, représentée par Jean-Luc Souquières, délégué aux foires et marchés et Carinne Voisin et Didier Trarieux conseillers délégués au handicap. En tout, près de 80 enfants porteurs de handicap, venus avec leur famille ou leur éducateur.

“C’est une opération qu’on trouve sympa”, expliquent Bernadette et Michel, les éducateurs spécialisés de l’Adapéi. joyaux de la routePour certains, c’est la première fois de leur vie qu’ils montent sur des manèges.” Une question de budget mais aussi d’affluence. Or là, en ce vendredi du début de l’après-midi, a fortiori par temps gris, les allées des foires franches sont encore très clairsemées. Ce qui facilite la circulation des enfants handicapés et diminue l’angoisse que trop de bruits peut susciter. ” Ils étaient très impatients de venir et attendent cela depuis plusieurs jours. On les avait préparés à cet après-midi en leur expliquant comment cela allait se passer et en leur montrant des visuels depuis leurs tablettes numériques. Ils en ont tous une.”

il aime voir les manegesUn peu plus loin, tandis que Jade atteinte du syndrome de kabuki s’amuse avec ses camarades de l’école de La Salle aux auto-tamponneuses sous le regard de sa grand-mère, Tanguy, 12 ans, observe les circonvolutions du Salsa Dance. Le jeune, en fauteuil roulant, ne pourra pas s’offrir un tour dans le manège et il est trop grand pour attraper la queue de Mickey. “On a quand même tenu à venir”, indique sa mère, “c’est bon pour l’intégration“. “Et le goûter”, ajoute le jeune!

Egalement financé par les industriels forains, un goûter a en effet refermé cette après-midi gratuite avec toutes les gourmandises des foires franches: churros, beignets, pommes d’amour… expliquent Franck Rey et Pascal Bourdens, forains responsables des événements festifs sur les foires franches. gouterA leurs côtés, Jean-Luc Souquières se félicite de l’initiative et de la générosité des forains. “Le principe est parfait“, clame-t-il, en faisant référence à la gratuité des deux heures de manège et au goûter. “Mais l’année prochaine, on espère améliorer l’organisation en envoyant par exemple les badges portés par les enfants pour qu’ils soient le plus libre possible sur l’espace des foires franches.” Une anticipation justifiée par le fait que tous, à la Ville comme chez les forains, entendent bien asseoir l’initiative et la renouveler. “Pour nous, c’est l’occasion d’offrir un peu de joie et de gaieté à ces enfants aussi”, témoignent les forains.

Sur ce sujet, vous pouvez consulter notre précédent article:

auto tamponneuse

1

bateau pirate

la provencale

manege 2

palais des glaces

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Mot clé

Laisser un commentaire