L'actualité en continu du pays de Brive


Un dico pour passer en 6e

Comme chaque année, tous les élèves de CM2 de Brive ont reçu un dictionnaire, le Petit Larousse illustré. Un précieux sésame pour leur entrée en 6e. Ce matin, le maire Frédéric Soulier l’a remis dans les écoles Jules Vallès et La Salle.

La fermeture estivale des classes s’accompagne pour les générations de petits Brivistes en CM2 d’un rituel de fin d’année. Hier, c’était en effet jour de distribution des écoles publiques comme privées: chaque élève de CM2 a reçu son pesant de mots. 595 dictionnaires exactement ont été distribués cette année. L’objet est symbolique, marque une nouvelle étape, celle du passage vers l’enseignement secondaire. À la fois récompense pour le travail accompli et compagnon pour la suite du chemin. Sur la première page, les enfants ont découvert un mot que leur adressait le maire: “Après de belles années passées à l’école élémentaire, vous ferez dans quelques semaines votre entrée au collège. Étape importante de votre vie, c’est aussi un nouvel univers et un nouveau fonctionnement que vous allez découvrir.”

Si les enseignants et directeurs ont distribué les ouvrages le matin même dans chacun de leurs établissements, les CM2 des écoles Jules Vallès pour le public et La Salle pour le privé l’ont quant à eux reçu des mains du maire en personne, accompagné de la conseillère municipale Marie-Josée Jacquet. Pourquoi un dictionnaire? La réponse contenue dans la préface a été lue par une des élèves : “Compagnon indispensable de toutes vos recherches, il vous apportera des réponses à de nombreuses questions, et vous aidera à apprivoiser la richesse de notre langue. À l’heure du tout numérique, le livre est vivant, et vous y trouverez une mine d’informations utiles non seulement durant la suite de votre apprentissage scolaire, mais aussi plus tard, tout au long de votre vie“, avait écrit le maire. “Gardez bien ce livre, aimez-le. Comme tous les livres”, les a-t-il encouragés. Les futurs collégiens ont tout l’été pour commencer à le parcourir.

Profitant de cette remise de dictionnaires à Jules-Vallès, Frédéric Soulier a aussi officiellement lancé les premières olympiades que l’école organisait ce même jour. Pas de cahier ni de livre au programme de ce mardi: tous les élèves du CP au CM2 étaient sagement rassemblés dans la cour, à l’ombre des arbres. Chapeau ou casquette bien vissé sur la tête, bouteille d’eau en main… et un peu plus loin le tuyau d’arrosage prêt à être déployé pour rafraichir l’air. Alignés par équipe, tous les enfants avaient enfilé le brassard cartonné fait maison à la couleur de son équipe, anneaux olympiques en prime.

“Nous avons constitué 13 équipes mêlant chacune les niveaux scolaires, cela va les obliger à s’entraider, prendre soin les uns des autres. Et nous avons préparé 13 ateliers: des jeux de mémoire, de coopération, de réflexion mathématique…”, explique la directrice Marie-Hélène Burbaud.  “Vous allez coopérer, faire du mieux que vous pouvez, aider vos camarades”, a-t-elle exhorté ses joyeuses troupes. Ce bel esprit ambitionne de déboucher les années prochaines sur des olympiades élargies qui associeraient tous les autres établissements du Réseau d’éducation prioritaire REP+ autour du collège Jean Mouli: les écoles Marie-Curie, Jules Romain et Lucie Aubrac.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire