L'actualité en continu du pays de Brive


Un contrat pour l’accessibilité sur la voirie et l’espace public

La Ville s’est dotée d’un manuel de bonnes pratiques pour les futurs aménagements sur la voirie et l’espace public qui devront aussi désormais être validés par une toute nouvelle commission. La charte est téléchargeable depuis le site brive.fr.

 

« Il y avait un vrai vide », résume Didier Trarieux, conseiller municipal se déplaçant lui-même en fauteuil roulant. « Les aménagements de voirie et d’espace public doivent respecter la réglementation sur les normes d’accessibilité, mais contrairement à ce qui est prévu pour les établissements recevant du public, il n’existe aucune forme de contrôle de ces projets que ce soit en amont ou en aval de leur réalisation. » L’idée d’instaurer une charte assortie de l’étude des projets par une commission ad hoc est venue du groupe de travail AutonomiA mis en place par la mairie et qui rassemble des associations représentant divers handicaps.

Son élaboration a été menée en interne pendant deux ans par le service municipal études et programmation. « Nous avons d’abord effectué un gros travail de recensement pour rassembler tous les textes réglementaires dans ce domaine afin de constituer une méthodologie qui puisse servir de référence à tous, services, entreprises, associations, mais aussi particuliers dont certains travaux peuvent impacter l’espace public », explique sa responsable Véronique Trillot. « Il était surtout essentiel, au delà de l’aspect réglementaire, de bien comprendre les besoins et les attentes des différents usagers et comment nous pouvions les adapter à la configuration de notre espace public », explique Didier Trarieux. « Je tiens à remercier la métropole de Toulouse pour nous avoir autorisé à nous inspirer de l’ossature de son document. » Le groupe de travail n’a pas ménagé ses investigations, arpentant les rues brivistes pour élaborer son expertise, regardant ce qui se fait ailleurs, allant même jusqu’à rencontrer à Limoges les formateurs en locomotion des chiens guides.

« Il était important de prendre en compte tous les différents profils d’usagers afin de proposer des options techniques facilitant le cheminement et l’utilisation des espaces publics par tous. » Le travail a débouché sur l’élaboration d’un document de référence de 140 pages, préconisant des configurations d’escaliers, de rampes, bandes podotactiles sur passages piétons, mobilier urbain, grilles d’arbres, avaloirs… La charte entérinée par le conseil municipal, pourra être amendée si besoin.

Un manuel de bonnes pratiques

« C’est un manuel de bonnes pratiques, un outil pédagogique de sensibilisation qui fournit des préconisations techniques de bon sens, sans difficulté insurmontable de mise en œuvre. Il sera consultable sur le site internet de la Ville. » Désormais, tout aménagement impactant la voirie et l’espace public, devra aussi passer par le prisme de la Commission consultative AutonomiA aménagement voirie et espaces publics (CCAAVEP) réunissant élus, techniciens municipaux et représentants d’associations. « La commission s’appuie sur un dialogue constructif pour améliorer l’accessibilité de tous car chacun peut être confronté à une situation de gêne à la mobilité, définitive ou temporaire, que ce soit parce qu’il est en fauteuil roulant, qu’il souffre d’une déficience sensorielle, visuelle, auditive, cognitive… ou tout simplement par ce qu’il est une personne âgée, une femme enceinte, se déplace avec une poussette, un enfant en bas âge, un bagage… L’accessibilité est une nécessité pour les uns, un confort pour tous. »

L’idée est de faciliter la mobilité piétonne et de veiller à la continuité dans le cheminement. Cela passe par un travail d’information et de pédagogie pour toute occupation le perturbant. Il en va ainsi de même pour les conteneurs de poubelles que l’on laisse sur le trottoir, les boites aux lettres qui empiètent, la signalétique des commerces, le stationnement intempestif… Il faut apprendre à se poser les bonnes questions et dans ce domaine nous pouvons tous être acteur d’un meilleur quotidien.

Vous pouvez consulter et télécharger la charte d’accessibilité voirie et espace public.

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire