L'actualité en continu du pays de Brive


Les écoliers de Marie Curie embarqués dans un même projet

spectacle fin d'année Marie Curie

Les 175 écoliers de l’école élémentaire Marie Curie répètent toute l’après-midi le conte musical Les Marchands de la lune qu’ils donneront ce soir à 21h au gymnase Lavoisier. Un projet de longue haleine qui associe également une trentaine d’instrumentistes portés par Claire Beatrix du conservatoire ainsi que la compagnie Hervé Koubi.

spectacle fin d'année Marie Curie“On ne se gratte pas le nez et on ne soulève pas non plus ses cheveux”, conseille aux enfants un des danseurs de la compagnie Hervé Koubi. C’est vrai que c’est pourtant tentant tant la chaleur est grande dans le gymnase Lavoisier où une cinquantaine d’écoliers de Marie Curie répètent cette après-midi. Divisés en plusieurs groupes, les jeunes finalisent avec sérieux et souplesse leurs pas de danse dans divers registres: le hip hop, la capoeira et les danses africaines.

spectacle fin d'année Marie Curie“Cela fait longtemps que l’on travaille avec cette école”, explique Guillaume Gabriel de la compagnie Hervé Koubi. “Les ateliers que nous menons permettent aux enfants de s’ouvrir sur la danse et peu à peu on constate que ce travail porte ses fruits. Les élèves sont déjà sensibilisés à cet art. Ainsi, d’une année sur l’autre, on n’arrive pas en terrain inconnu.” Cette année, le projet réunissant aussi de jeunes musiciens, la danse s’effacera un peu derrière la musique et jouera le rôle de lever de rideau.

spectacle fin d'année Marie CurieC’est ainsi autour d’un conte musical que le spectacle va s’articuler. Il réunira lui l’intégralité tous les élèves du CP au CM2, soit 175 enfants, qui seront non pas accompagnés d’une bande sonore, mais par un véritable orchestre composé par 31 jeunes instrumentistes, qui ont entre deux et cinq ans de pratique. Ils sont issus de l’atelier cordes dirigé au conservatoire par Claire Beatrix et des deux ateliers qu’elle encadre à Tujac avec le centre socioculturel Jacques Cartier.

Autour du conte Les Marchands de la lune de Daniel Coste, réécrit et adapté par Claire Beatrix, les élèves trouveront l’occasion de montrer le travail qu’ils ont mené depuis le début de l’année sur le chant et la prononciation notamment. “Cela permet aux jeunes de sortir des maths et du français mais aussi plus largement de la routine“, résume l’enseignante Christine Puydebois. “Ce type de projet permet même à certains enfants de se révéler et tous y mettent tout leur cœur“, salue l’enseignante, tandis que derrière elle, la cinquantaine de jeunes, faisant fi de la chaleur, continuent de se démener pour être fin prêts pour le spectacle de ce soir.

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire