L'actualité en continu du pays de Brive


Taxe d’habitation: facture allégée pour quelque 3.500 foyers

Près de 3.500 foyers vont voir leur taxe d'habitation baisserLors du conseil municipal d’hier soir, les élus de la majorité ont voté un abattement spécial de 10% de la taxe d’habitation (TH) pour les personnes de condition modeste et en faveur des personnes handicapées ou invalides. L’opposition avait proposé un abattement général de 15%. Majorité comme opposition ont reconnu avoir une “philosophie différente” sur cette question.

“Nous serions prêts à voter vos deux délibérations d’abattement de la taxe d’habitation pour les personnes de condition modeste ou handicapées dans la mesure où vous retirez une partie de phrase dans l’une des délibérations.” L’opposition n’a guère apprécié ce que nous vous présentons juste après entre crochets dans l’introduction de la délibération incriminée: “Afin de faire face aux difficultés économiques auxquelles sont confrontés nos concitoyens et de les aider dans cette période difficile [où le Gouvernement est plus intéressé par la sauvegarde des intérêts des populations qui payent le plus d’impôts et par le bouclier fiscal], nous proposons d’instituer un abattement spécial à la base pour les personnes de condition modeste.” Aucune raison de rayer cette phrase pour la majorité, qui votera donc seule les délibérations proposées.

Pour l’élu de la majorité Jean-Jacques Thomas, il est “préférable de faire un geste pour les personnes qui en ont le plus besoin qu’en faire un, en votant un abattement général, dont profiteraient les plus riches auxquels le gouvernement a déjà fait le cadeau du bouclier fiscal”. En effet, la proposition de l’opposition, qui sera rejetée, était celle d’un abattement général de la TH de 15%, donc incluant les moins aisés comme les plus aisés.

Une mise au point sur le budget de la culture

C’est Jean-Louis Estagerie qui s’est fendu d’une explication chiffrée pour expliquer en quoi la proposition de l’opposition était meilleure: “Elle concerne tous les Brivistes et pas uniquement les personnes handicapées et de condition modeste, et n’oublie donc pas la classe moyenne.” Quant au financement, estimé à 1,7 millions d’euros, “il suffirait de prendre sur le budget de la culture qui a augmenté de près de 2 millions entre 2008 et 2010.”

La réponse de Philippe Nauche fut cinglante et définitive: “Ce n’est pas parce qu’on répète un mensonge en boucle qu’il devient une vérité!”. Et le maire d’indiquer, chiffres des comptes administratifs à l’appui, que “la majorité a mis 800.000 euros de plus, et non 2 millions, entre 2007 et 2009 dans la culture. Et 2007 était de surcroît une année sans saison culturelle! Nous assumons sans problème le choix politique d’avoir une saison culturelle digne de ce nom, car la culture participe grandement à l’attractivité de la ville.”

Aucune augmentation des taux communaux depuis 2008

Concernant la TH, Frédéric Filippi, maire-adjoint en charge des finances, a réalisé un calcul: “40% de l’enveloppe consacrée à l’abattement tel que proposé par l’opposition aurait bénéficié à 16% des Brivistes les plus aisés.” Un propos qui ne sera pas contesté.

Le choix de la majorité est de “commencer à baisser les impôts, d’abord en ciblant les bénéficiaires les plus en difficulté, ceci sans avoir augmenté les taux communaux des taxes d’habitation et foncière depuis 2008 alors que, entre 1995 et 2007, l’opposition, alors aux commandes, les avait fait grimper de 18,5%.” Ce qui fera dire à Philippe Nauche que, “pour être cohérents”, les élus de l’opposition aurait dû proposer “un abattement de 18,5% plutôt que de 15%”.

Quelque 3.500 foyers brivistes verront leur taxe d’habitation allégée suite à aux abattements votés hier soir par la majorité municipale.

Retrouvez l’intégralité du conseil municipal en vidéo sur le site officiel de la Ville.

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

Laisser un commentaire