L'actualité en continu du pays de Brive


Stériliser son chat ? Oui et on vous dit pourquoi

Vous hésitez à faire stériliser votre adorable félin ? Le Service communal d’hygiène vous y incite fortement : non seulement c’est le moyen le plus efficace de freiner la prolifération des chats, un problème récurrent, mais c’est aussi pour le bien de votre animal.

« Il y a un vrai problème de prolifération de chats errants et nous recevons beaucoup d’appels pour signaler des nuisances », constate Davis Rama, responsable du Service communal d’hygiène (SCH). Miaulements, odeurs, bagarres, détérioration de poubelles… « Cette surpopulation est génératrice de conflits de voisinage. Les chats errants peuvent aussi véhiculer des maladies qu’ils transmettent aux chats domestiques. » Le SCH a donc décidé de jouer la carte de la stérilisation et d’inciter les propriétaires à l’effectuer. « Elle apparaît comme le moyen le plus efficace d’empêcher la propagation des maladies, de limiter les nuisances, mais aussi la maltraitance des animaux errants, assure Jean-Pierre Tronche, adjoint en charge de l’action sociale. Ce problème de régulation est récurrent. Les habitants comme la Ville ont chacun une responsabilité pour freiner la prolifération désordonnée des chats. »

Il faut savoir qu’une chatte peut avoir jusqu’à trois portées par an (la gestation ne dure que deux mois). Avec chaque fois cinq à six chatons en moyenne. Faites le calcul : une seule chatte peut avoir jusqu’à 18 chatons par an. Et parmi eux, des femelles qui dans les six mois pourraient elles aussi avoir des chatons, etc., etc. Si bien qu’au bout de quatre ans, la descendance peut dépasser les 20 700 chats. Une prolifération compliquée à gérer, d’autant plus que les chatons qui naissent dehors sont plus exposés aux maladies qu’ils peuvent donc ensuite transmettre.

Quant aux portées domestiques, peu de propriétaires le savent, mais depuis 2016 la cession de tout animal est réglementée : les chatons doivent être gardés jusqu’à huit semaines et identifiés, même en cas de don. Les tarifs d’une identification vont de 30 à 70 € par animal. Alors que le prix moyen d’une stérilisation est de 60 € pour un mâle et 130 pour une femelle. Cette dernière solution serait ainsi la mesure la plus efficiente pour lutter contre la prolifération, mais aussi contre l’abandon (la France est tristement championne du monde dans ce registre) et la maltraitance. Une question de bien-être animal.

Cette prolifération a aussi un coût pour la Ville : 38 000 € en 2019. « Recueillir les chats en état de divagation est le rôle de la fourrière », rappelle son référent Joris Nirelli. « Nous disposons de 28 box en inox dans lesquels nous les mettons par deux ou trois, maximum quatre, mais face à la surpopulation, nous avons déjà dû fermer plusieurs fois. Les chats sont gardés pendant un délai légal de huit jours avant d’être examinés par un vétérinaire, identifiés puis confiés à la SPA. Contrairement à une idée reçue, l’euthanasie est très rare : elle est décidée par le vétérinaire en fonction de l’état de l’animal », précise le responsable.

Afin de freiner cette prolifération des chats, la Ville travaille à établir un partenariat avec la Fondation 30 Millions d’Amis pour la prise en charge d’une partie des stérilisations des chats errants. On ne rappellera jamais assez qu’un animal n’est pas un jouet, encore moins le fruit d’un caprice. Décider de s’en occuper doit être un acte mûrement réfléchi qui engage pour la vie.

Service communal d’hygiène : 05.55.24.03.72 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)

Fourrière, route de Lissac : 05.55.88.16.63 (du lundi au vendredi de 14h à 17h30)

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Mot clé

1 commentaire

  •    Répondre

    Bonjour, comment faire comprendre à mes voisins de faire stériliser leur minette qui va de maisons en maisons dans le quartier, ils ne l’entretiennent pas, pas vaccinée je pense, elle est toujours dehors, je la nourris et la fais rentrer quand il fait trop froid ce qui me fais de la peine car j’ai moi j’ai ma minette (stérilisée, vaccinée …) et ne peux pas avoir 1 autre
    chat. Merci pour votre réponse

Laisser un commentaire