L'actualité en continu du pays de Brive


Souvenir de Jean Espinassouze

inauguration de la rue Espinassouze1pano

La mémoire de Jean Espinassouze, figure importante de la résistance durant la seconde guerre mondiale, a été honorée ce week-end, avec l’inauguration d’une rue qui porte désormais son nom. Cette dernière se situe dans le quartier de Bouquet, près de la rue Edmé Bouchardon. Elle dessert un nouveau quartier de pavillons à loyers modérés dénommé “As de cœur”, lui aussi inauguré ce week-end.

 

inauguration de la rue Espinassouze4C’est entouré de la famille de Jean Espinassouze, et à l’initiative du Souvenir français, que Frédéric Soulier a dévoilé la plaque de la rue qui porte désormais son nom. Une cérémonie sobre et chargée d’émotion afin de rendre hommage et de porter témoignage à l’un des personnages parmi ceux qui, à Brive et en Corrèze, ont décidé de dire non à l’occupant Nazi durant la dernière guerre mondiale. Un homme engagé qui, par son action au sein de la résistance, a permis, avec d’autres, à Brive de se libérer du joug de l’occupant en 1944.

inauguration de la rue Espinassouze2Jean Espinassouze est en effet une figure emblématique de la Résistance corrézienne. Né en 1921 à La Feuillade (Dordogne), il a 19 ans au début de la guerre et s’engage dans la lutte en distribuant tracts et journaux. Il noue très vite des liens avec l’Armée Secrète qui s’est constituée au lendemain de l’armistice et rejoint à l’été 43 le maquis de Haute-Corrèze dans la région de Beaulieu. Il se vit notamment confier la mission d’organiser le ravitaillement des maquis corréziens, et fit partie de ceux qui ont agi pour retarder la marche de la division Das Reich en 1944 alors qu’elle remontait de Montauban pour se jeter contre les forces de libération débarquées en Normandie.

Le 15 août 1944, Jean Espinassouze participe à la libération de Brive, avant de poursuivre la guerre en soldat avec l’armée du général De Lattre de Tassigny. inauguration de la rue Espinassouze3Une vie d’engagement récompensée par de multiples décorations comme celle d’officier de l’ordre national du mérite, de Chevalier de la Légion d’Honneur, de la Croix de Guerre, de la Médaille de la Résistance, et de la Croix du combattant volontaire de la Résistance et de la guerre de 1939-1945.

Très impliqué dans le monde associatif Anciens combattants après guerre, Jean Espinassouze est décédé en 2009. C’est en sa mémoire également que le nouveau quartier, desservi par la rue qui porte désormais son nom, a été baptisé “As de cœur”. C’était le nom d’un des 4 groupes maquis de l’Armée secrète du sud corrézien, groupe dans lequel combattait Jean Espinassouze.inauguration de la rue Espinassouze6

Cette résidence est composée de 25 maisons individuelles, construire par Coprod, une société coopérative d’intérêt collectif créée en 1977, avec l’aide financière de différents partenaires parmi lesquels l’Agglo de Brive. Ces 25 habitations familiales comprennent des T3 et des T4, un garage et un petit jardin, et sont conçues avec une performance énergétique élevée. Leurs loyers sont volontairement abordables, aux alentours de 400-500 euros, pour permettre à des gens modestes de pouvoir se loger de manière très confortable. Les premiers occupants emménageront au 1er février.

inauguration de la rue Espinassouze5

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire