L'actualité en continu du pays de Brive


Sécheresse : le préfet renforce les mesures de restrictions

Secheresse

La sécheresse qui persiste dans le département a poussé le préfet de la Corrèze à ajouter de nouvelles interdictions aux mesures de restrictions déjà prises, en ce qui concerne la pêche et les randonnées pédestres aquatiques. Mais il autorise à nouveau les feux d’artifice, sous certaines conditions. Une situation qu’il réévaluera chaque lundi.

“Malgré les quelques pluies des derniers jours, le déficit pluviométrique s’accentue dans le département”, constate la préfecture. “En moyenne, la Corrèze a reçu, en juillet, 10% de sa pluviométrie habituelle, soit un déficit de près de 90%.”

La situation de l’alimentation en eau potable reste maîtrisée, malgré certaines situations ponctuelles particulières. Mais la baisse prévisible des sources alimentant les réseaux rend nécessaire “le maintien d’une forte vigilance sur la disponibilité des ressources“.

SecheresseQuant à l’agriculture, les éleveurs utilisent déjà leurs stocks de fourrage pour nourrir les animaux, mais aucune pénurie n’est à constater ce jour.

Les restrictions d’eau déjà en application restent donc plus que jamais en vigueur. Pour rappel, l’arrosage des pelouses, des jardins et de terrains de sport est limité à des horaires fixes, entre 20h et 8h. L’interdiction concerne le remplissage des piscines familiales (sauf remises à niveau), le lavage des voitures, hors des stations professionnelles et le lavage des voies publiques et trottoirs, sauf pour des raisons de sécurité. Sont interdites également les écluses et vidanges d’étangs.

A cela, s’ajoutent deux nouvelles interdictions :

  • la pêche sur les cours d’eau de première catégorie.
  • les randonnées pédestres aquatiques et la circulation de véhicules sur les cours d’eau de première catégorie.

Ces activités sont en effet fortement perturbatrices pour la faune piscicole, déjà fragile à cause des faibles débits et de la température élevée des eaux.

Concernant l’usage du feu, les interdictions restent applicables, à savoir, depuis le 9 juillet, pas de brûlage des végétaux (pour les particuliers comme les professionnels), ni de travaux générateurs de risque de feu, de feux de camp et de barbecues en dehors des enclos des habitations entretenus.

Le préfet autorise toutefois à nouveau les feux d’artifice sous réserve du respect de certaines conditions. Le tir ne devra pas être effectué à proximité d’un lieu boisé et être orienté dans une direction non dangereuse. La zone de tir, propre et humidifiée, devra disposer d’un point d’eau à proximité et de moyens d’intervention de premiers secours. En cas de dégradation des conditions météorologiques, notamment de vent fort, le tir devra être annulé. Le préfet réévaluera d’ailleurs chaque lundi la situation afin d’apprécier s’il y a lieu de rétablir l’interdiction générale.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Mot clé

Laisser un commentaire