L'actualité en continu du pays de Brive


Sapeurs pompiers : les secours aux personnes au centre des vœux

Les personnalités lors de la cérémonieL’alerte n’aura pas sonné hier soir au centre de secours de Brive, comme pour respecter la cérémonie qui marquait les vœux et la Sainte-Barbe et a permis, comme de tradition, de faire le bilan de l’année 2010, de remettre médailles, galons et diplômes, mais aussi d’évoquer le dossier, sensible dans notre département, de l’aide médicale d’urgence et la répartition des missions entre ambulanciers et pompiers. Deux conventions devraient prochainement être signées pour fixer la place de chacun. “Encore faudra-t-il les respecter”, ont espéré tous les intervenants.

Au final quand on ne sait plus quoi faire, on appelle les pompiers“, s’est amusé Damien Richard, commandant le centre de secours de Brive, en évoquant quelques faits marquants de cette année passée, dont l’escapade de deux zèbres échappés d’un cirque. En 2010, les sapeurs pompiers ont effectué 5.031 sorties “soit 34% de l’activité du département”, ce qui représente “environ 14 interventions par jour”.Le commandant Richard lors de son intervention

Des interventions qui se répartissent en:

  • 3.376 secours aux personnes,
  • 531 accidents,
  • 447 incendies,
  • 677 “opérations diverses” comme des caves inondées ou les fameux zèbres.

Arrivé il y a dix ans, le commandant des pompiers ne peut s’empêcher de comparer avec les 4.100 interventions de 2001. “En dix ans, l’activité a augmenté de 20%.” Une activité que les 60 pompiers professionnels n’auraient pu assumer sans les 108 volontaires qui permettent ainsi d’assurer une garde de 17 sapeurs pompiers tous les jours.

“Les secours à personnes, c’est la vocation du numéro 18”, a appuyé en écho le colonel Berrod, directeur départemental des secours. Et d’insister: “En cas d’accident, faites le 18. C’est l’assurance d’avoir un traitement d’alerte de qualité“, a affirmé l’officier en évoquant l’intégration du réseau ANTARES ainsi que la transmission de bilans numériques – “une avancée extraordinaire” –  et en rappelant la spécialisation de plus en poussée exigée par les interventions.Lors des remises de médailles

“La sécurité a un coût mais elle n’a pas de prix”, a entonné Robert Pénalva, à la double casquette de président du conseil d’administration et de vice président du conseil général. “Nous avons à faire des choix face à la situation économique qui oblige à contraindre les finances. Il nous faudra trouver des solutions pour maintenir cette qualité.” Le président n’a pas tardé à aborder le sujet qui fâche, les secours aux personnes et leur partage entre “rouges” et “blancs”. “Il faut fixer par convention la place de chacun. Il faut évidemment que les recommandations de l’audit ministériel soient retranscrites dans les conventions. Mais il ne sert à rien de signer des conventions si on sait qu’elles ne seront pas respectées.”

Le député-maire Philippe Nauche a préféré cibler sur “l’intérêt de la population qui doit avoir une distribution des secours la plus efficace possible et la moins coûteuse. Il ne faut pas confondre urgence des soins et permanence des soins. La noblesse dans la mission est d’être aussi là quand il n’y a personne d’autre”. Le maire a longuement salué “l’envie de servir des pompiers” qui suscite son estime et son soutien.Philippe Nauche a remis des diplômes à des collégiens brivistes

Dernier à prendre la parole, le sous-préfet a rappelé que “plus de 50% des accidents corporels du département se passent dans Brive intra muros“. Un chiffre des plus éloquents qui justifie bien aux yeux du représentant de l’Etat l’implantation des radars en ville pour la sécurité des personnes. Sautant de là aux secours aux personnes, sujet récurent de la soirée, Francis Soutric a joué des couleurs “Blancs, bleus, rouges” pour passer en revue les moyens de secours. “Deux conventions doivent être signées et surtout respectées”, a-t-il conclu avant que ne débute la remise d’une quarantaine de médailles ou galons aux pompiers professionnels et volontaires et de diplômes aux jeunes sapeurs pompiers.médaillés et récompensés

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire