L'actualité en continu du pays de Brive


Rugby : Brive-Bayonne pour confirmer le redressement

Demain soir au terme de la 17e journée de championnat, les joueurs qui ne sont pas retenus dans les diverses sélections nationales seront en vacances pour quelques jours. Mais avant la grande récré, il va falloir se “fader” encore un match. Les Brivistes reçoivent les gars de l’Aviron.Depuis la défaite face à Agen, le CABCL a réussi un spectaculaire redressement ponctué par un sans faute en Challenge et par cette victoire de référence face à Clermont. “Chaque match est un nouveau défi”, répète à l’envi Didier Casadéï le patron des avants. Demain, ce sont les Basques qui vont venir se dresser sur la route des Brivistes toujours en quête de capital pour assurer le fameux maintien dont fort heureusement pas grand monde ne doute, mais il serait de bon ton de continuer sur cette voie du redressement. La victoire face à Bayonne est donc impérative afin de s’éloigner encore un peu plus de cette satanée, si peu enviée et si peu enviable position de premier sacrifié pour le voyage en Pro D2. Voilà quelques semaines encore, on aurait pu nourrir de réelles craintes quant aux chances de succès des Brivistes face à ces Basques qui alternent le bon et le moins bon, mais la situation a évolué dans le bon sens.

Dans le camp local, au prix de biens des efforts, on est arrivé à renouer avec le succès. Rien de tel pour se reconstruire après une traversée du désert dont on ne voyait plus l’issue. Les Brivistes semblent marcher à l’affect, ça tombe bien. Ils sont à nouveau aimés, avant peut-être d’être cramés demain soir si l’affaire venait à virer au vinaigre. Ils semblent aussi marcher à la confiance: les dernières semaines ont dopé le moral. C’est une équipe briviste confiante en ses réelles possibilités qui s’apprête à défier Rémy Martin et ses copains qui lors de l’acte 1 à Jean Dauger s’étaient imposés dans les derniers soubresauts du match. Un dénouement catastrophe doublé par un profond sentiment de frustration avait alors submergé le clan briviste. Pour cette raison et bien d’autres encore, le CABCL se doit de signer une sixième victoire de la saison. Elle est fortement attendue.

Brive-Bayonne : jeudi 27 janvier 19h30

Jean René LAVERGNE

Jean René LAVERGNE

Laisser un commentaire