L'actualité en continu du pays de Brive


Rénovation à la FNATH

intro fnhat

La délégation départementale de la Fédération nationale des accidentés du travail et des handicapés inaugurait tout à l’heure, entourée de ses mécènes pour l’occasion et de Didier Trarieux, élu à la mairie en charge du handicap, ses locaux récemment rénovés. L’occasion de rappeler le rôle de cette association, reconnue d’utilité publique, qui existe depuis 1921, et qui compte quelque 80 000 adhérents et 20 000 bénévoles répartis en 1000 sections locales.

 

bureauLes locaux de la FNATH, situés à la Maison des associations, place Jean-Marie Dauzier, avaient besoin d’un bon coup de peinture. Un rafraichissement nécessaire pour l’antenne départementale qui occupe une partie de ces lieux depuis une trentaine d’années, lieux qui n’avaient guère bénéficié de travaux de rénovation depuis. C’est la Caisse d’épargne qui les a financés à hauteur de 3000 euros, de même que l’achat d’un ordinateur portable pour les permanences itinérantes. Le chantier a été réalisé par une entreprise d’insertion.

À travers ses bureaux brivistes, ou lors de permanences itinérantes sur rendez-vous, les actions de la FNATH tournent essentiellement autour de trois axes: un accompagnement de ceux qui doivent faire face à la maladie, à l’accident ou au handicap par le biais d’un soutien psychologique, social (réinsertion professionnelle) et juridique (démarches auprès des services sociaux, des juridictions) pour faire reconnaître leur maladie ou leur handicap comme conséquence de leur activité professionnelle. Par ailleurs, un lobbying en faveur des accidentés auprès des élus locaux, dans les instances et organismes nationaux où la FNATH représente les accidentés (combat en faveur de l’augmentation de leurs ressources, de l’accès à des soins de equipe chantier reinsertionqualité, du respect des lois sur l’emploi, de l’égalité des chances), et enfin, un travail sur la prévention des risques liés aux accidents du travail, aux accidents de la route et aux accidents domestiques auprès des entreprises, des salariés, des pouvoirs publics, des écoles, des discothèques, des mairies.

Il faut être adhérent de la FNATH pour bénéficier de l’ensemble de ses services. Ils ne sont que 5 bénévoles, et une permanente, pour tout le département. 5 bénévoles pour plus de 300 adhérents, «c’est peu» reconnait Jean-Marie Chatenet, l’un des deux délégués départementaux, «les bonnes volontés sont donc recherchées».  Pour se financer, la Fédération compte essentiellement sur les cotisations de ses adhérents et quelques petites subventions. Elle a, par ailleurs, mis en place une collecte de vieux téléphones portables et de cartouches d’encre d’imprimante. «Grâce à cela, nous recevons 5 euros par kilo collecté de la part d’une entreprise de recyclage». De quoi aider à prendre en charge certains frais liés à l’assistance aux adhérents et notamment ceux des permanences itinérantes.

Contact: FNATH – 05 55 23 35 20 ou www.fnath19.fnath.org

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Mot clé

Laisser un commentaire