L'actualité en continu du pays de Brive


Rendez-vous de travail sur le 126

126 bureau 1pano

Frédéric Soulier et Thomas Mollard se sont vus ce matin pour un rendez-vous de travail sur le 126e RI. Le maire et le lieutenant-colonel, commandant le régiment, ont passé en revue les différents sujets qui concernent le régiment et notamment, l’échéancier des travaux prévus à la caserne ainsi que l’arrivée de 150 nouvelles recrues. Rassurant quant à l’avenir des bisons à Brive la Gaillarde.

126 bureau2C’est autour d’un café que Frédéric Soulier et Thomas Mollard ont planché ce matin sur les différents dossiers qui concernent le présent et l’avenir du 126e Régiment d’infanterie. Atmosphère studieuse pour cette prise de contact plus personnelle depuis l’arrivée du nouveau chef de corps. Important pour ce dernier qui au regard des liens qui lient la Ville et son régiment estime “qu’il faut valoriser des contacts francs et sincères pour faire en sorte que les synergies qui existent déjà soient encore plus fortes et plus nombreuses”.

Ce contact direct a permis de faire le point sur les différents dossiers qui occupent actuellement, et pour les mois à venir, le 126 et qui concernent bien entendu aussi la Ville. Il est question de travaux. La caserne Laporte va se moderniser et accueillir de nouveaux bâtiments. 126 bureau3Ainsi, l’ensemble des casernements qui hébergent les soldats, qualifiés de “tout juste satisfaisants”, vont être refaits. Un nouveau bâtiment de santé va également voir le jour ainsi qu’un autre d’instruction. Et puis côté opérationnel, les équipements “félins” qui équiperont les bisons d’ici l’été prochain vont bénéficier d’un bâtiment spécifique, de même que, plus tard, les matériels et équipements du système “scorpion” qui équiperont les forces de projection de l’armée française, dont fait partie le 126e RI.

Ces nouvelles structures sont encourageantes quant au maintien du régiment à Brive. Pour le Lieutenant-colonel Mollard, “tout cela est du passé”. D’ailleurs, au-delà des travaux, le régiment devrait lui-même s’étoffer avec l’arrivée, d’ici la fin de l’année prochaine, de l’équivalent d’une nouvelle compagnie, à savoir une centaine d’hommes supplémentaires. L’armée de terre, en général, voit en effet ses moyens renforcés en personnels, en raison de ses missions sur les théâtres d’opérations extérieures, mais aussi de par son rôle sur le sol français dans le cadre du plan vigipirate. 126 bureau4Le 126, qui envoie très régulièrement des soldats dans les rues de Paris pour cela, et qui fait partie des troupes engagées à l’extérieur, bénéficie à ce titre de ces renforts.

Tous ces sujets ont été passés en revue avec Frédéric Soulier. Le maire et le chef de corps ont en commun l’envie de développer les synergies entre Brive et son régiment et de faire en sorte, le plus possible, que le 126 participe, soit en son nom, soit en celui de l’armée de terre, aux manifestations organisées par la Ville et renforce ainsi les liens qui l’unissent aux Brivistes.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire