L'actualité en continu du pays de Brive


Rendez-vous avec le Goncourt à la Foire du livre

© DR

Le prix Goncourt vient d’être attribué à 13h à Brigitte Giraud pour Vivre vite publié chez Flammarion. La lauréate qui figurait déjà sur la liste des auteurs attendus à la Foire du livre aura tout le temps de rencontrer ses lecteurs sur le stand L14. Arrivant demain avec le train du livre, elle sera présente tout le week-end. Elle participera également à deux rencontres: “Nos vies” samedi à 11h30 au Forum Duneton et “La saison des prix” dimanche à 16h au théâtre.

Lyonnaise, native d’Algérie, Brigitte Giraud a écrit une dizaine de livres, romans, essais ou nouvelles. Elle a d’ailleurs obtenu en 2007 le Goncourt de la nouvelle pour son recueil L’amour est très surestimé. En 2019, elle a été finaliste du prix Médicis pour Jour de courage. Dans Vivre vite, elle raconte le décès de son mari il y a plus de 20 ans dans un accident de moto. Un deuil cruel. À l’époque du drame, elle avait 36 ans, un fils très jeune, une maison qu’ils venaient tout juste d’acheter. Il aura fallu que les années s’égrènent pour qu’avec ce roman Brigitte Giraud remonte le temps, essayant de comprendre ce qui a mené à ce drame. Avec des “si“, elle rembobine chaque action, chaque instant de sa vie, espérant que se dessineront des liens de cause à effet, comme si elle cherchait des réponses dans un flux inéluctable du destin. Ce mot dans la langue arabe se dit mektoub qui signifie également “c’était écrit”. Un récit intime, sans pathos, sobre et sensible

Le prix Renaudot a également été attribué ce jeudi à Simon Liberati pour Performance (Grasset) qui lui ne figure pas dans la liste des auteurs de la Foire. Mais qui sait, il est toujours permis d’espérer…

Notez les deux rencontres auxquelles participera Brigitte Giraud

  • samedi à 11h30 au Forum Duneton, “Nos vies” aux côtés de Minh Tran Huy et Lola Lafon
  • dimanche à 16h à l’Espace Jean d’Ormesson au théâtre,”La saison des prix”

Plus d’infos sur foiredulivredebrive.net.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire

quatre + deux =