L'actualité en continu du pays de Brive


Quartier Sud : transport collectif et déchets

Chantal Feral Mons et Jean Claude FargesSoirée studieuse pour les conseillers du quartier Sud qui se sont retrouvés mardi pour parler comme d’habitude de problèmes concrets dans le but  d’améliorer la vie quotidienne. Les transports collectifs et le dossier des déchets ont été ainsi évoqués.

Ce conseil de quartier présidé par Chantal Féral Mons a permis de faire le point sur le maillage du transport collectif sur ce secteur de  la cité. A l’évidence, l’organisation du réseau ne donne pas entièrement satisfaction. Jean-Claude Farges, vice président de l’Agglo chargé des transports, a expliqué que rien n’ était figé et que des solutions seraient trouvées à moyen terme pour améliorer la desserte notamment sur la ligne 5. L’élu a proposé trois pistes de réflexion.

– Option une : Faire monter la ligne 5 jusqu’à la gare et prendre la ligne 3 jusqu’à la place du 14 juillet.

– Option deux : ” Dédiamétraliser” la ligne 5: La première partie allant du parc d’entreprises Brive-Ouest (PEBO) à la gare de Brive. La deuxième partie allant de la gare au centre commercial Est. La ligne 5 serait alors associée à  la ligne 3 et desservirait directement le centre ville à partir du parc  d’entreprises Brive-Ouest, en  passant par la gare sans changer de bus. Le reste de la ligne 5 couvrirait alors la gare, la futur halle ferroviaire de Malemort et le centre commercial Est.

– Option trois : Du parc d’ entreprises Brive Ouest rejoindre directement la place du 14 juillet sans passer par la gare.

Quoiqu’il en soit rien ne sera opérationnel avant le 1er janvier : ” Il nous faudra réorganiser les horaires et les trajets “, a souligné Jean-Claude Farges soucieux de répondre aux interrogations des usagers des transports collectifs.

Les plans du réseauAutre dossier abordé lors de ce conseil de quartier le problème des déchets. Ce dossier a été traité par Bernard Longpré, vice président de l’Agglo. A la faveur d’un exposé convaincant Bernard Longpré a présenté  tout l’intérêt que représente le tri à la source, dans les foyers. “ La seule façon de faire diminuer le volume et le poids des déchets”, a t-il dit. Une mesure incitative devrait prochainement se mettre en place avec la pesée embarquée . Les familles ne payeront plus la taxe de prélèvement des ordures ménagères sur la base de la taxe foncière, mais à la hauteur réellement du poids qui est parti à la benne. Bernard Longpré a également souhaité la création de “ressourceries” qui pourrait s’inscrire dans un processus de valorisation des déchets.

Vaste programme qui ne laisse personne indifférent, puisqu’une nouvelle réunion sur le thème des déchets est prévue au début de l’année prochaine

Jean René LAVERGNE

Jean René LAVERGNE

2 commentaires

  •    Répondre

    Peser les déchets ! En voilà une mauvaise idée… Certes les déchets vont décroître fortement devant les chaumières, mais attendez-vous à une soudaine augmentation des décharges sauvages, à un remplissage hors normes des poubelles publiques…

  •    Répondre

    Peser les déchets ! En voilà une mauvaise idée… Certes les déchets vont décroître fortement devant les chaumières, mais attendez-vous à une soudaine augmentation des décharges sauvages, à un remplissage hors normes des poubelles publiques…

Laisser un commentaire