L'actualité en continu du pays de Brive


Quand la littérature se met en boîte

intro boite

Plusieurs élus ont inauguré cet après-midi la boîte à lire du quartier de Rivet. Cette installation, qui fait suite à une demande des habitants et des écoles du secteur, est la 5e réalisée dans la ville. Elle conforte la politique du livre à l’année, voulue par la municipalité.

 

choix du livreC’est une grande boîte transparente, installée depuis une quinzaine de jours, près d’une porte d’entrée d’un immeuble de la place des Arcades dans le quartier de Rivet. A l’intérieur, une vingtaine de livres, de tous les genres et pour tous les âges. Des ouvrages qui sont à la disposition du public, gratuitement. A charge pour ce lecteur de ramener le livre dans une boîte à lire, celle d’origine comme n’importe laquelle de celles qui sont installées en ville ou même où que ce soit en France. Une manière de faire du livre un objet de culture vagabond.

C’est le 5e équipement de ce genre à voir le jour à Brive, après les boîtes à lire de la gare, de la mission locale, du Rex et de l’Office de tourisme. 2 autres boîtes seront installées au printemps dans les jardins publics. Ces petites bibliothèques publiques sont, comme le souligne Jean-Marc Comas, adjoint à la culture, choix du livre jeunesseun des aspects de la politique du livre à l’année que la municipalité veut promouvoir, en plus et au-delà du grand rendez-vous annuel de la Foire du livre”.

L’élu était entouré pour l’occasion de Steve Clog-Dacharry, élu référent du Conseil municipal des jeunes qui détermine le choix des lieux d’implantation de ces boîtes dont il est à l’origine, et de Najat Deldouli, élue référente de l’école Lucie Aubrac toute proche et dont la directrice soutenait la demande d’installation de celle de Rivet, tout comme les habitants du quartier.livre nouveau

Ces boîtes à lire sont alimentées, au commencement de leur vie, par des livres donnés par la médiathèque. Ils sont à disposition et chacun peut également y déposer les siens. Empruntés, ramenés, ici ou ailleurs, ils commencent une nouvelle vie, nomade, qui peut conduire certains à des centaines de kilomètres de Brive et pourquoi pas naviguer à l’autre bout du monde. Chaque livre est tamponné, pour que tout au long de son parcours, chacun de ses lecteurs puisse savoir quel était son port de départ.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire