L'actualité en continu du pays de Brive


Produire et consommer local : l'Agglo s'engage

intro signature circuits courts

L’Agglo de Brive signait cet après-midi une convention avec la Chambre d’agriculture de la Corrèze en vue de favoriser l’approvisionnement des collectivités locales en produits locaux de proximité, et notamment en ce qui concerne les cantines scolaires. Cette démarche “A table. Avec les Produits Origine Corrèze” (POC) est une véritable démarche globale et collective.

 

circuit court 1L’Agglo de Brive a été lauréate de l’appel à projet “Territoire à énergie positive pour la croissance verte”. A ce titre, elle met en place sur son territoire une politique globale qui tend, comme l’a souligné Frédéric Soulier, “à accélérer les économies d’énergie, l’émergence d’une société bas-carbone, le développement des énergies renouvelables et celui d’une économie circulaire dans une logique de développement durable”. La production et la consommation de produits locaux est donc totalement en adéquation avec cette problématique du développement durable.circuit court 2

En signant cette convention, pour une durée de 3 ans, avec la Chambre d’agriculture, l’Agglo rejoint un dispositif créé il y a 3 ans et dont 6 communes font d’ores et déjà partie: Cublac et Malemort, pionnières en la matière, Brignac-La-Plaine, Saint-Cernin-de-Larche, Mansac et Cosnac. 6 communes engagées dans une démarche volontariste qui devraient être rejointes par 6 autres l’an prochain, et 6 autres encore en 2018.

Pour les maires concernés, il s’agit avant tout de pouvoir proposer aux enfants qui fréquentent les cantines scolaires de manger un maximum de produits locaux et frais. “C’est une éducation à apporter aux plus jeunes”, souligne Jean-Marc Brut, le maire de Cublac, où l’on sert 40% de produits frais et locaux en restauration scolaire. cantine“Nous avons 150 enfants scolarisés dont 148 mangent à la cantine et depuis que nous servons beaucoup de produits frais, il n’y a pratiquement plus de gaspillage, les assiettes sont vides. Travailler avec la Chambre d’agriculture est par ailleurs rassurant car cela nous permet d’avoir un contrôle des produits mais également de trouver les producteurs capables d’assurer un approvisionnement sûr et durable.”

Brive n’est pas engagée dans ce processus a rappelé Frédéric Soulier “car, vu le nombre de repas servis, nous sommes contraints par la règlementation des marchés circuit court 3publics avec des appels d’offres”, mais a-t-il précisé, “nous réfléchissons à la possibilité d’appels d’offres ciblés et dédiés en direction des producteurs locaux”. Le maire de Brive et président de l’Agglo n’en partage pas moins la pertinence de la convention signée aujourd’hui car elle s’inscrit dans un “vrai processus de développement durable, avec moins de transport, moins d’emballage, tout en permettant de pérenniser l’activité agricole“.

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire