L'actualité en continu du pays de Brive


Printemps des poètes: l’ardeur des élèves de Cabanis

Lennie-lou, Mathilde, Agathe, Loïc, Clément, Kylian et Thomas ainsi que d’autres élèves de Philippe Mathieu, professeur de français au collège Cabanis ont offert aujourd’hui avec ardeur aux passants de la rue Toulzac des mots venus de leur cœur. Des poésies lues à haute voix à celles et ceux qui voulaient bien les écouter et qui, pour quelques minutes, ont accepté de se laisser transporter au-delà de leur parcours urbain balisé. L’opération s’appelle le Printemps des poètes et pour sa vingtième édition est placée sous un bien joli thème, celui de l’ardeur.

Au début ils étaient timides, certains n’osaient pas aborder les adultes en dehors d’une mise en situation scolaire et puis ils ont osé se lancer pour découvrir, certains avec stupeur, d’autres avec jubilation, à quel point quelques mots pouvaient donner de la couleur à un instant et du bonheur à un passant. Kylian a lu un poème de sa grand-mère intitulé l’Ardeur, comme emporté dans le bonheur de mots qu’il connait bien. Du rose au joues, Clément s’est lancé dans celle d’une de ses compositions originales ainsi que tous les autres qui tour à tour nous ont donné à découvrir ce qu’ils ont écrit.

“Les élèves découvrent que l’on peut partager et ça les surprend”, raconte Philippe Mathieu. “Cette confrontation avec des adultes pour la plupart pressés les oblige à mettre en œuvre des stratégies pour parvenir à cet instant de partage. Ils finissent par lire leurs propres poèmes. Ça parle avec le cœur.”

Frédérique Brengues

Frédérique Brengues

1 commentaire

  •    Répondre
    Scichhitano fabrice 13 mars 2018 at 18 h 47 min

    Bravo aux élèves!!
    Bravo au professeur!!
    Vivre l’école en poésie et de plus apprendre à le partager!
    Un bel exemple de projet pédagogique pour donner aux élèves le goût d’apprendre.

Laisser un commentaire