L'actualité en continu du pays de Brive


Première réussie pour le café des langues

Cafe des langues7pano

Ils étaient plusieurs dizaines hier soir au Post Café pour le premier café des langues organisé en ville. Une belle réussite pour ce rendez-vous initié par le Groupe esperanto de Brive. Un moment de partage linguistique qui, au contraire de la Tour de Babel, a permis à tous d’échanger malgré des parlés différents.

Cafe des langues2Ils étaient une bonne trentaine à s’installer hier soir au premier étage du Post Café. Des retraités, des actifs, des jeunes, tous les âges pour toutes les langues, ou presque. Plus qu’il en était prévu en tout cas. Les organisateurs comptaient sur 3, l’occitan, l’espéranto et l’espagnol, et en fait, on a aussi parlé anglais, allemand et portugais. Un joli brouhaha multilingues qui a permis de nombreux échanges, les gens se regroupant par langue autour d’une table mais aussi, dans une seconde partie, en se mélangeant les uns les autres. Un moment de découverte pour tous. L’occasion d’entendre une autre musicalité puisque chaque langage est aussi une musique à l’oreille.Cafe des langues5

C’est le Groupe espéranto de Brive qui est à l’origine de ce premier café des langues. L’esperanto, cette langue universelle inventée à la fin du 19e siècle et qui aurait pu devenir une langue planétaire si elle avait été celle du ou des pouvoirs. Elle est néanmoins parlée dans 120 pays à travers le monde même si c’est souvent de manière anecdotique. C’est cette universalité, qui permet les échanges entre les hommes, que les initiateurs de ce rendez-vous ont voulu trouver, non pas en “forçant” les gens à ne parler qu’espéranto, Cafe des langues3mais en permettant à chacun, dans la langue qu’il souhaite, de venir simplement discuter, pratiquer pour apprendre ou se perfectionner.

Pour Nicole et Martine, 2 des membres du groupe espéranto, “tout le monde est bienvenu, le but est de converser, d’échanger, l’idée est aussi d’éveiller la curiosité des uns vis à vis d’une langue parlée par d’autres”. Faire la conversation, simplement, avec le possible support d’un thème ou de poèmes. “L’important est de prendre un bain de langues“, précisent-elles, “pour découvrir et pourquoi pas approfondir”.  Une idée séduisante qui se vit donc désormais tous les premiers jeudis du mois à partir de 18h30 au Post Café, rue Gambetta.Cafe des langues4

Pour tout renseignement, un courriel à cafedeslanguesbrive@gmail.com

 

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Laisser un commentaire