L'actualité en continu du pays de Brive


Pour les coccinelles de Jules Ferry aussi, l'école est finie

Coccinelle cm2 jules ferry1pano

Des centaines de coccinelles élevées au CRTS  de Jules Ferry et revendues aux quatre coins de l’Europe, il n’en reste en ce jour de sortie qu’une trentaine que la classe de CM2 d’Alain Eymard a relâchée cet après-midi à la Roseraie.

Coccinelle cm2 jules ferry2Malgré la chaleur et l’imminence des grandes vacances, les CM2 de Jules Ferry impliqués dans l’élevage de coccinelles au Centre de ressources technologiques et scientifiques (CRTS) étaient fidèles au rendez-vous cet après-midi. Chaque fin d’année à la Roseraie, les coccinelles qui n’ont pas été vendues pendant l’année sont relâchées à la Roseraie. Un geste utile et écologique mais aussi symbolique.

Le goût des coccinelles pour les pucerons évite le recours aux produits chimiques et participe ainsi d’une véritable lutte biologique. Dès le mois d’avril, c’est le branle-bas de combat au CRTS. Les élèves font pousser des féveroles qui sont parasités par les pucerons lesquels sont mangés par les coccinelles. “Cela constitue une bonne initiation aux notions d’environnement et de chaîne alimentaire“, expliquent les professeurs Alain Eymard et Bernardino Leal Estèves.

Coccinelle cm2 jules ferry5Entre 300 et 400 coccinelles à 7 points ont ainsi pu être élevées depuis avril grâce aux bons soins des élèves qui participent également à leur commercialisation dans toute l’Europe, des particuliers belges, luxembourgeois ou encore suisses cette année. Une vente qui permet en retour de faire vivre les nombreux projets menés par le CRTS.

Point final de l’investissement des élèves, le lâcher de coccinelles à la Roseraie est chaque année un moment particulier. “On rend alors à la nature ce qu’on lui a emprunté”, confie Alain Eymard. Équipés de petites cuillères en plastique et de pinceaux, les jeunes sont venus déposer avec précaution sur les plantes cette petite bête à bon dieu mais aussi les larves, encore plus gourmandes que leurs aînés en pucerons puisqu’elles peuvent en avaler jusqu’à 150 par jour.

Coccinelle cm2 jules ferry8Avec Bernardino Leal Estèves, le projet redémarrera en avril 2016, une fois réunies les dizaines de coccinelles recueillies une à une dans la campagne environnante. Et alors tout recommencera à l’identique: féveroles, pucerons, envois à travers l’Europe… Un seul élu manquera à l’appel, Alain Eymard qui a compté, aux côtés de son ami Daniel Jaubert, parmi les premiers acteurs de ce projet. Après avoir vu passer 20 rentrées à Jules Ferry, le professeur a refermé son cartable pour de bon cet après-midi et, comme les coccinelles, s’en est allé, souriant mais ému, vers de nouveaux horizons.

Coccinelle cm2 jules ferry3

Coccinelle cm2 jules ferry4

Coccinelle cm2 jules ferry6

Coccinelle cm2 jules ferry7

 

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire