L'actualité en continu du pays de Brive


Pôle jeunes et rap made in Chapélies

Fayed Madi et son ami et “manager” Mehmet Cagdas

Le centre socioculturel des Chapélies a créé un Pôle jeunes destiné au 15-25 ans. Il permet d’être accompagné afin de monter des projets personnels ou collectifs. C’est ainsi que le jeune rappeur Fayed Madi a créé une junior association.

 

« Ce Pôle jeunes nous permet de toucher une tranche de la population qui ne fréquentait plus le centre socioculturel. Le centre de loisirs nous permet d’accueillir des enfants de 5 à 17 ans, mais les plus grands ne se retrouvent plus dans les activités proposées et quittent souvent le centre de loisirs après 14 ans », explique Émilie Robert, la responsable du centre socioculturel Raoul-Dautry des Chapélies.

Ce Pôle jeune, créé juste avant le premier confinement, se trouve dans un local mis à disposition par Brive Habitat dans le bâtiment des Genêts. Il a été décoré par les jeunes du quartier avec l’aide de l’artiste graffeur Ynox. « C’est à la fois un lieu où ses jeunes peuvent se retrouver, discuter et éviter une certaine oisiveté, un lieu ressources et un relais informations jeunesse destiné à ce public. Il y a également une permanence de la Mission locale », détaille la responsable. Les 15-25 ans sont encadrés par deux médiateurs socioculturel et animateurs, Omar Sabeur et Mourad Amaqrane, pour permettre l’émergence et faire des propositions de projets personnels ou collectifs avec toujours un but éducatif. C’est ainsi que le projet de junior association de Fayed Madi a vu le jour (voir par ailleurs).

Omar Sabeur, éducateur et animateur

« Nous sommes là pour les accompagner, dans un premier temps, et les mener vers plus d’autonomie, leur montrer le champ des possibles, insiste Émilie Robert. Le Pôle jeunes est un bel outil pour garder un lien avec ces jeunes. Un modèle souple vers lequel tend de plus en plus de collectivités. »

Le projet “Citoyens en devenir” est aussi sorti des murs du Pôle jeunes. « Nous allons aller visiter des institutions politiques ou administratives. Mairie, préfecture, conseil départemental… et rencontrer des élus ou hauts fonctionnaires, qui vont leur parler de ce qu’ils font. Ils iront également, dans le cadre de ce projet, visiter l’Assemblée nationale. Une rencontre est également prévue avec les forces de l’ordre à Brive dans le cadre d’une sensibilisation à la sécurité routière à travers une sortie en vélo. Ces rencontres sont très importantes. »

Dans la même idée un Pôle sports devrait voir le jour pour initier ses jeunes à diverses pratiques sportives. À suivre.

 

Fayed Madi : Du rap made in Chapélies et junior association

Fayed Madi, 16 ans, alias Walter, écrit des textes et fait du rap depuis son plus jeune âge.

Quelques unes de ses chansons et clips sont visibles sur Youtube ou Instagram. Cet inlassable écrivain lance son flow depuis son quartier des Chapélies dont il décrit le quotidien. Les galères, les bons moments, les potes. « Je décris la vie du quartier. Ce que j’ai vu mais surtout ce que je voudrai voir », assure Fayed. « J’ai commencé à écrire à 10 ou 11 ans. En Cm2, j’avais déjà sorti une petite vidéo. Quelques années plus tard j’ai posté une autre vidéo sur Instagram qui a bien marché. Ça m’a motivé pour continuer. J’ai fait une dizaine de vidéos et j’ai écrit énormément de textes. Je suis en train actuellement de préparer un nouveau clip. »

Pour aller plus loin dans son projet, Fayed Madi a créé une junior association baptisée Chapélies secteur. Une démarche responsable et innovante qui va permettre à l’ado de Brive de développer son expression. « Musicalement, je travaille avec quelqu’un sur Brive qui a un studio d’enregistrement. Mais j’aimerai faire de meilleures vidéos et la junior association va sans doute me permettre de franchir un palier. L’idée c’est aussi de faire émerger d’autres groupes de musique des Chapélies et d’en faire la promotion. »

Pour écouter ou voir les clips de Fayed Madi. Chaîne You Tube : Chaps City ou Instagram : chaps_city_off  ou encore chaps_city_freestyle.

 

Julien Allain, Photos : Diarmid COURREGES

Julien Allain, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire