L'actualité en continu du pays de Brive


Photonis: “75 ans d’innovation”

La visite des stands en compagnie du député-maire Philippe Nauche, de Patricia Broussolle, première vice-présidente de l'Agglo et de Gérard Bonnet, président du Conseil général. 750 personnes ont participé au 75e anniversaire de Photonis. L’entreprise briviste s’est recentrée sur la vision nocturne qui représente aujourd’hui 95% de son activité.

Photonis fait partie de l’histoire économique de la ville de Brive. Depuis 1937, date de son arrivée sur les bords de la Corrèze, avenue Maillard, cette entreprise, ainsi que l’a rappelé son directeur Daniel Lachèze, a bâti une longue histoire industrielle. Après la guerre, dans les années 50, elle a connu l’expansion économique des Trente Glorieuse. Ce fort développement et les inondations de 1960 ont  incité les dirigeants à déménager et à s’installer dans la zone industrielle de Beauregard.

Photonis connaît ensuite une succession de bons et de mauvais moments. Une période difficile s’ouvre avec les années 70, suivie des années 80 beaucoup plus favorables, avec la “mise en place de technologies innovantes qui ont permis à Photonis de garder une avance précieuse”.

Les familles des salariés ont été invitées à visiter le site.Les années 90 sont plus turbulentes, et l’entreprise change trois fois de nom. L’usine quitte Philips, et le site de Brive rejoint un groupe international qui emploie aujourd’hui 1.000 personnes, dont 540 en Corrèze. Les deux autres entités sont à Roden aux Pays-Bas, et à Lancaster et Sturbridge aux Etats-Unis.

Premier employeur privé du département, Photonis a également évolué dans sa production. Aujourd’hui, c’est le premier fournisseur mondial de tubes intensificateur de lumière. La vision nocturne représente 95% de son activité, et 90% du chiffre d’affaire est réalisé à l’international. “Nos partenaires et nos concurrents observent ce que nous faisons. Malgré les baisses des budgets de la Défense, Photonis tire son épingle du jeu ,et jamais nous avons eu un tel niveau de commandes” a expliqué Emmanuel Nabet, responsable de la communicationApplication militaire de la vision nocturne.

Des éléments positifs qui incitent l’entreprise à maintenir le cap sur “l’innovation et les performances”. Le futur centre de recherche et de développement va bientôt ouvrir ses portes, et des efforts seront faits sur les technologies numériques afin d’obtenir de nouveaux marchés dans les domaines de la sécurité et de la surveillance. De nouveaux produits vont être également lancés dans les domaines du médical et de l’astronomie.

A l’occasion de ce 75e anniversaire, les familles des salariés de Photonis ont pu visiter samedi après-midi le site. Une ouverture exceptionnelle pour un événement qui ne l’était pas moins.La tribune occupée par le député-maire Philippe Nauche, le président de la CCI de la Corrèze Jean-Louis Nesti, le président du Conseil général Gérard Bonnet et Daniel Lachèze, le directeur du site.

Michel DUBREUIL

Michel DUBREUIL

1 commentaire

  •    Répondre

    Dommage que Photonis ait décidé de se consacrer uniquement au secteur de la défense et abandonné subitement le secteur de l’imagerie médicale dans lequel Photonis était leader, notamment en médecine nucléaire et TEP avec d’excellent photomultipliers…

Répondre à PMT Annuler