L'actualité en continu du pays de Brive


Octobre rose entre zumba géante et vente de sacs

L'eau rose de la Fontaine de la Fraternité

Une fontaine de la Fraternité qui se pare de reflets irisés…. et c’est Octobre rose qui revient. Durant tout le mois, la campagne nationale va sensibiliser sur le dépistage précoce du cancer du sein. 1 femme sur 8 risque d’en développer un. Deux manifestations conviviales sont proposées pour faire passer le message préventif : une Pink rumba ce samedi à 19h aux Trois provinces ainsi qu’une vente de sacs et accessoires féminins le dimanche 12 octobre à Malemort.

Bouger est bon pour la santé, alors en plus si c’est pour la bonne cause, il n’y a pas de quoi s’en priver. Rendez-vous donc ce samedi 4 octobre à 19h, à l’Espace des Trois provinces, pour une grande Pink Zumba, c’est une première, sous l’égide du comité départemental de la Ligue contre le cancer. Venez de préférence avec un artifice en rose, mais ce n’est pas obligé, on vous en fournira sur place, et bougez pendant 2 heures sous la houlette de cinq instructeurs rumba. La participation est de 8 euros, c’est gratuit pour les moins de 12 ans, et vous pouvez réserver vos places au 06.38.82.86.27 ou 05.55.20.94.52 ainsi que sur cd19@ligue-cancer.net.

Café RoseAutre initiative tout aussi originale et conviviale, une vente de sacs et accessoires féminins, dimanche 12 octobre de 10h à 18h, salle Jean-Ferrat à Malemort (anciennement le Majestic). L’idée est simple: la Ligue a récolté sacs, ceintures, foulards et autres accessoires en bon état afin de les revendre pour récolter des fonds qui permettront d’améliorer l’aide aux malades en Corrèze. Le moment se veut généreux autour d’un thé ou café gourmand à 5 euros. Une autre façon de soutenir la Ligue en vous faisant plaisir.

Première cause de mortalité chez les femmes

En France, il faut savoir que le cancer du sein concerne presque 50 000 femmes : c’est le plus répandu et le plus mortel. Il touche essentiellement les femmes entre 50 et 74 ans mais de plus en plus souvent des femmes plus jeunes. Convaincre du rôle primordial du dépistage précoce, telle est la vocation de cette campagne organisée par l’association “Le Cancer du Sein, Parlons-en !” Pour la 21e année consécutive, Octobre rose reprend inlassablement le flambeau en informant et dialoguant autour de diverses manifestations.

ruban

Le dépistage permet en effet dans un grand nombre de cas de traiter la maladie à temps : plus un cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes. Grâce au dépistage précoce, la moitié des cancers du sein sont décelés alors qu’ils mesurent moins de 2 cm. Ce niveau de détection permet d’atteindre de très hauts taux de guérison tout en réduisant considérablement l’agressivité des traitements appliqués.

A tout âge, une femme doit faire l’objet d’un suivi médical par un médecin traitant ou par un gynécologue qui n’hésitera pas à prescrire les examens nécessaires en cas de doute. En France, le “dépistage organisé” est accessible aux femmes à partir de 50 ans et jusqu’à 74 ans, avec une mammographie tous les 2 ans au minimum, tous les ans si nécessaire. Mais il est important que chacune devienne actrice de sa santé en pratiquant tous les mois une auto-palpation des seins. Des kits d’information sont mis gracieusement à disposition. Plus d’infos en consultant la brochure Ce que les femmes doivent savoir.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire