L'actualité en continu du pays de Brive


Novapôle : des projets d’extension

3 ans de fonctionnement à Novapôle

Le troisième anniversaire de la pépinière d’entreprises installée sur le Novapôle placée sous le signe de l’extension. Dans les cartons, un projet de création de deux ateliers supplémentaires: un de 340m2 et deux de 160m2. Depuis l’ouverture de la pépinière, une dizaine d’entreprises sont “venues se faire les dents” dans ce cocon avant de voler de leurs propres ailes économiques.

Novapole batimentCette pépinière d’entreprises est un véritable outil de développement économique orienté plus particulièrement vers le secteur agroalimentaire, bien que des jeunes sociétés venues grandir dans la pépinière soient des entreprises de service. Le Novapôle est un espace où l’on facilite en priorité les démarches administratives des jeunes entrepreneurs. Cette pépinière s’inscrit dans un processus d’accompagnement des porteurs de projets. Toutes les entreprises qui ont intégré la pépinière ont non seulement passé le cap de la création, mais mieux encore, elles ont créé des emplois.

Jaune citronRançon du succès, les demandes d’intégration de la pépinière sont plus nombreuses que l’offre disponible. Aussi, à l’occasion de ce troisième anniversaire, le président du Syma A 20 Paul Allard a souhaité qu’il puisse être envisagé une extension des ateliers afin de répondre à ces sollicitations qui traduisent aussi un vif intérêt pour cette structure offrant le gîte et une logistique de tout premier ordre.

préparation des macaronsLes gestionnaires du Novapôle voient grand, ils imaginent à moyen terme une extension des ateliers avec la construction de nouvelles structures dont une de 340m2 et deux autres de 160m2. Maintenant, il faut trouver les financements d’un projet qui s’élève à 1.300.000 euros. Il pourrait être imaginé des financements croisés entre la région, le conseil général, l’Europe.

“Le Novapôle est une ressource qui n’a d’autres objectifs que de susciter et de répondre aux multiples questions qu’un créateur doit se poser dans les premières années de vie de son entreprise”, a souligné Jean-Louis Nesti, le président de la  CCI du pays de Brive.

Jean-Paul NabouletJean-Paul Naboulet vient de se lancer dans la fabrication de macarons, il s’est installé avec son associé et quatre salariés dans un des ateliers de la pépinière d’entreprises. “J’ai pu mesurer l’efficacité de la pépinière, c’est très confortable. J’ai pu me consacrer à mon entreprise, ce qui m’a laissé du temps pour prospecter et trouver des débouchés commerciaux”, témoigne Jean-Paul Naboulet le patron de cette unité de fabrication de macarons qui espère, dans les mois à venir après son CDD à la pépinière, s’installer comme d’autres sur la zone de la Nau.

macarons sur plaque

Jean René LAVERGNE

Jean René LAVERGNE

Mot clé

Laisser un commentaire