L'actualité en continu du pays de Brive


"Nous devons sauvegarder la liaison sur Orly"

Jean-Louis Nesti, président du syndicat mixte de l’aéroport Brive Vallée de la Dordogne, a profité de la cérémonie des vœux de la structure, hier soir, pour rappeler l’importance du maintien de la ligne vers Orly pour le territoire.

“Nous devons sauvegarder la liaison sur Orly”. Le message de Jean-Louis Nesti, président du syndicat mixte de l’aéroport Brive Vallée de la Dordogne, s’adresse avant tout à l’Etat. 2013 sera, en effet, une année cruciale puisque l’un des principaux dossiers concernera le renouvellement de l’OSP.

Une OSP, c’est une Obligation de service public. Le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie indique ceci: “Afin de maintenir des services aériens réguliers sur les liaisons vitales pour le développement économique de certaines régions de leur territoire, les Etats membres de l’Union européenne peuvent imposer des obligations de service public.”

Et Jean-Louis Nesti de compléter: “Le principe pour ce type de liaison en OSP, c’est qu’elle peut être aidée par l’Etat et par les collectivités locales“. D’où l’importance que, d’ici le renouvellement potentiel de la convention OSP le 4 janvier 2014, “l’Etat prenne en considération l’intérêt majeur que représente une telle liaison pour l’économie locale, et pour une population de Corrèze, du nord du Lot et du Périgord noir qui peut être estimée à 480.000 habitants permanents”.

“L’histoire démontre que les entreprises ne se maintiennent sur un territoire que lorsqu’il possède des moyens de désenclavement fort”, a insisté Jean-Louis Nesti. “La ligne sur Orly, avec ses 3 rotations par jour, est une réponse adaptée devenue incontournable.”

Face à une assistance de décideurs politiques et économiques, le président a donc appelé “l’ensemble des acteurs qui ont la capacité d’être entendus” à “sensibiliser l’Etat en ce sens” tout eu long de 2013.

Au 1er juillet 2011, seules 40 liaisons étaient concernées par une OSP.

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

1 commentaire

  •    Répondre

    Un survol du Petit Larousse pour le verbe transitif “sauvegarder” donne ceci :”Assurer la sauvegarde, la protection de quelque chose, le mettre à l’abri de toute atteinte”.

    Bref, j’atterris aussitôt en me disant que si nos élites locales en sont encore à parler de sauvegarde à propos d’un des extrêmemnt rares vols que propose notre “aéroport” c’est qu’il y a péril en la demeure et que la Terre tourne décidément bien à l’envers.

Laisser un commentaire