L'actualité en continu du pays de Brive


Médée méduse

intro medee

Avant la première quasi complète de demain soir qui ouvre la saison des Treize arches au théâtre, ils sont plusieurs dizaines de spectateurs à avoir assisté cet après-midi à la générale public de la Médée de Sénèque par le Théâtre sur le Fil. Ils en sont ressortis deux heures plus tard médusés. Soufflés.

m2Médée mythique, Médée moderne, Médée monstrueuse. C’est tout cela que la tonitruante  mise en scène de Jean-Paul Daniel pour le Théâtre sur le Fil exhale et exalte dans un décor pertinent, séduisant et glaçant, accablé de barricades qui barrent l’horizon, encerclé par de l’eau qui rend impossible tout échappatoire. Lorsqu’au tout début de la pièce, la porte de la grille se referme sur la scène dans un grincement inquiétant, on sait que les dés sont jetés, que la machine infernale va se mettre en branle et emporter, dévaster, tout sur son passage.

m10Celui de Médée, c’est elle la machine infernale, la magicienne maléfique puissamment interprétée par la comédienne Séverine Garde-Massias. Femme trahie, abandonnée, mère et meurtrière, cette héroïne tragique et monstrueuse est rongée par l’hybris, l’orgueil. Dans son cœur macèrent haine et soif de vengeance. Quoi qu’il lui en coûte, elle prendra sa revanche sur Jason pour lequel hier elle a tout quitté, pour lequel hier elle a aussi tué. Aussi, ne reculera-t-elle devient rien aujourd’hui pour parvenir à ses fins: ni la ruse ni la manipulation. Experte en la matière, elle passe de la plus désarmante des suppliques à la plus infâme des menaces comme un enfant passe du rire aux larmes.

Du sang, du sexe, la mort avec un infanticide, tout est montré, rien n’est caché dans cette mise en scène délibérément oppressante qui ménage tout de même quelques pointes comiques, espace de respiration bienvenu. Elle offre en outre aux comédiens, dont le talent dans la salle a fait l’unanimité, de libérer voix et passions, de lâcher la bride. Dévoilant les corps, mais plus encore les tripes, elle fouille sans ménagement dans les recoins les plus vils de l’âme humaine jusqu’à l’engloutissement final, aérien et implacable, par lequel comme annoncé, Médée accouche de Médée.

Pour ceux qui ne pourront pas être présents au théâtre, le 400, qui va réaliser une captation du spectacle, propose de le visionner en direct sur le site spectacle-participatif.fr

Médée de Sénèque, mise en scène par Jean-Paul Daniel, par le Théâtre sur le Fil. Le jeudi 1er octobre dès 20h dans le hall du théâtre, extraits de L’Homme apaisé de Sénèque par Michel Octobre. Durée 2h15. Tarifs: de 5 à 20 euros. Infos et réservations au 05.55.24.62.22, sur le site des Treize arches et de la compagnie.

Sur ce même sujet, vous pouvez consulter nos précédents articles:

pano 1

m4

m8

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire