L'actualité en continu du pays de Brive


Lumière sur Romain Grosjean, bientôt à la tête du Rex

intro2

Depuis 2013, Romain Grosjean est co-directeur du centre culturel de Brive et directeur du pôle régional d’éducation à l’image Les Yeux verts. A l’issue d’un appel à candidature, il a été nommé à la tête du Rex par la Ville qui a repris le cinéma art et essai en régie municipale depuis le 1er juillet. Le trentenaire prendra ses fonctions de directeur-programmateur du Rex le 15 septembre.

En l’espace de 7 ans, Romain Grosjean a su faire sa place et se rendre incontournable dans le paysage de l’action culturelle cinématographique locale et régionale.

Après un bac littéraire obtenu en 2004 à Bossuet et un brevet de technicien supérieur de vente et productions touristiques en 2008 à Bahuet, Romain Grosjean a suivi une licence en management administratif et commercial des organisations, option tourisme durable à l’IUT de Digne les Bains en 2009. Il est rentré cette année-là en stage au centre culturel de Brive. Il ne l’a pas quitté depuis: médiateur culturel en 2009, il devient en 2011 responsable des Yeux verts, le pôle régional à l’éducation artistique à l’image et de formation au cinéma et l’audiovisuel, ainsi que du pôle bibliothèque et multimédia du centre culturel de Brive. Dans la période 2013-2016, où il occupe les postes de co-directeur du centre culturel et de directeur des Yeux verts, il complète sa formation par l’obtention d’un certificat de formation spécifique à la sécurité des spectacles pour la licence d’entrepreneur.

Rapprocher le cinéma de tous les publics, y compris de ceux qui en sont le plus éloignés, a constitué au fil des années le cœur de ses missions. Responsable des programmations scolaires du Festival du cinéma de Brive, il accompagne aussi depuis 2012 le jury jeunes de l’événement briviste au Festival de Cannes. Sur place, il leur construit un parcours cinéphilique de 3 jours durant lesquels ils visionnent entre 10 et 15 longs-métrages. Loin des paillettes, il a également créé en collaboration avec la Cité des métiers de Limoges et du Limousin Cinémamétiers: des ateliers qui veulent désacraliser l’insertion professionnelle par une expérience positive, à savoir la découverte d’un métier par le cinéma. Dans le cadre de ses missions aux Yeux verts, il a également conçu en 8 ans quelque 200 ateliers de pratiques cinématographiques à destination des écoles, collèges et lycées de la Région.

Romain Grosjean s’est aussi largement frotté aux missions de programmation culturelle. Il a œuvré pour Fenêtre sur courts (on vous en parlait ici) et le mois du film documentaire. Tout au long de l’année, il est aussi aux manettes d’événements tels que le Jour le plus court, des avant-premières, des séances de ciné en plein air et itinérantes et cela en mettant l’accent sur la médiation et la rencontre des auteurs avec les publics autour des œuvres.

“Le travail de programmation, c’est aussi une ingénierie administrative et financière“, comme il l’indique. “Elle consiste à connaître et trouver les bons partenaires pour monter un projet et ensuite être en capacité de négocier avec les distributeurs”, travail qu’il effectue grâce à une connaissance approfondie du réseau régional et national ainsi que des soutiens et aides disponibles.

Armé d’une “solide culture cinématographique” comme il l’indique dans son CV, Romain Grosjean prendra ses fonctions de directeur-programmateur du cinéma Rex au 15 septembre.

Vous pouvez aussi consulter nos derniers articles parus à propos du Rex:

 

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire