L'actualité en continu du pays de Brive


L’insolite et le durable: le duo gagnant qui renouvelle le tourisme

La roulotte de Gérard et Michelle Noizat, une manière originale de vivre ses vacancesUne roulotte. C’est le mode d’hébergement peu banal que Gérard et Michelle Noizat proposent à leurs hôtes. Située à deux pas du centre ville de Brive et plongée dans un parc de cerisiers, la roulotte offre des moments insolites à ses vacanciers de passage, loin du tumulte de certains sites plongés dans l’agitation des foules. Des vacances qui sortent des sentiers battus, des récits de voyages hors du commun ou encore des films et des débats, voilà ce qu’Icare, le festival du tourisme responsable, va proposer tout le week-end à Brive. Et contrairement aux idées reçues, des vacances responsables ne coûtent pas forcément plus chères et ne rognent ni sur le cofort ni sur le plaisir. Illustration.

GS1C1583

A l’intérieur, c’est tout confort! Un grand lit, deux petits superposés, un écran plat, une salle de bain équipée, un accès internet et une ambiance cosy imprègnent ses 18m2 qui n’ont rien de la traditionnelle chambre d’hôtel. Car c’est d’une roulotte dont il s’agit. Plantée aux environs du centre ville, au Breuil, cette roulotte est une façon originale de passer des vacances au vert. Et de l’original et de l’insolite, vous en aurez tout le week-end avec le festival du tourisme responsable, Icare, organisé par l’office de tourisme.

ICARE

Au travers d’animations dans la ville, de débats au Rex et dans les cafés et de projections mais aussi de rencontres et d’animations, le festival invite son public à réfléchir sur l’empreinte que le tourisme peut laisser sur la planète. Réchauffement climatique, surconsommation d’énérgie seront quelques unes des problématiques abordées. Des propositions portées par des professionnels impliqués dans une filière solidaire et écolo et des récits de voyageurs convaincus des bienfaits d’un tourisme responsable … Icare, c’est aussi cela. L’objectif : faire connaître au grand public les solutions qui s’offrent à eux pour vivre un tourisme plus respectueux des personnes et de l’environnement. La roulotte du domaine du Breuil en constitue un des nombreux exemples.

la roulotteGérard et Michelle Noizat y accueillent leurs hôtes depuis la mi-avril. “On a accueilli des habitants des grandes villes, des personnes de la région et beaucoup de Suisses, de Belges et d’Anglais. Ça plaît beaucoup. Aux retraités qui y recherchent le calme et la tranquillité comme aux trentenaires qui ont ciblé la roulotte pour son côté écolo”, explique Michelle Noizat.

“Beaucoup ont considéré que c’était une idée farfelue qui ne marcherait jamais. Moi j’y ai cru depuis le début car la demande des gens en matière de tourisme a évolué. On le constate surtout dans le rapport des parents d’aujourd’hui vis-à-vis de leurs enfants. Ils veulent leur proposer de faire autre chose que de bronzer sur une plage. Les gens recherchent de l’insolite et privilégient le côté nature, local. Mais je ne le conçois pas sans un minimum de confort.” Et de fait, à l’intérieur, rien ne manque. A l’extérieur non plus. Implanté dans un site naturel, une cerisaie, loin de l’artificiel et du convenu, ce mode d’hébergement fait un carton et témoigne de la mutation du tourisme d’aujourd’hui axé sur l’insolite, le durable, le solidaire et le vert.

Plus d’infos sur le domaine du Breuil en cliquant ici et sur le festival du tourisme responsable en cliquant .

A lire également : Icare, pour un tourisme qui ne se brûle plus les ailes

la roulotte, tout confort

Authentique, la roulotte se fond dans son environnement

la roulotte

Michelle et Gérard Noizat, les propriétaires

la roulotte

Des confitures faites maison par Michelle pour ses hôtes

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire