L'actualité en continu du pays de Brive


L’hôpital entame “une année innovante”

Si 2017 a été une année de transition, 2018 ouvre un nouveau cycle pour l’hôpital qui consolide son rôle de recours sur son territoire. Pour preuve, la nouvelle maternité qui a donné naissance 3 jours auparavant a ses premiers bébés.

 

C’est une heureux présage en ce début d’année. La traditionnelle cérémonie de vœux avait des allures de joyeuse réunion de famille autour du berceau. Bienvenue dans une autre dimension et le nom choisi d’un commun accord, la Maternité des Trois Provinces, marque d’ailleurs un ancrage territorial qui dépasse largement la Corrèze pour desservir le Nord du Lot et l’Est de la Dordogne. “Il indique aussi qu’il s’agit d’un projet nouveau: ce n’est plus la maternité de Saint-Germain, ce n’est plus la maternité de l’hôpital, c’est la maternité de l’avenir“, tant elle concrétise pour le directeur hospitalier Vincent Delivet, “une réelle avancée pour la population, attendue depuis de nombreuses années”.

Le projet est innovant, la concrétisation se veut exemplaire. Elle prouve que les particularismes peuvent arriver à s’entendre, les compétences s’allier pour ne faire émerger que “l’intérêt général et le service à la population”. Pour Vincent Delivet, cette maternité qui allie recherche du bien-être et sécurité de la prise en charge, illustre ainsi une nouvelle ère. “Le patient revient enfin au centre du système, dans son entièreté, imposant aux professionnels la responsabilité de s’organiser pour répondre au mieux à ses besoins”, s’est félicité le directeur. Un patient considéré d’ailleurs comme “partenaire”.

Au delà de cette opération, l’hôpital a également conclu avec la clinique et sa gouvernance, la Mutualité française limousine, un accord qui aboutit à la création d’un Groupement de coopération sanitaire, s’engouffre dans cet ancrage territorial. Ce GCS des Trois Provinces va permettre de coordonner les stratégies et “d’aller plus loin ensemble au service de la population dans une logique de parcours de santé coordonnés”.

C’est aussi l’objectif poursuivi avec le Groupement hospitalier de territoire du Limousin qui consolide les liens entre l’hôpital et le CHU en travaillant dans une logique de graduation.  “Il faut penser l’organisation territoriale de notre offre différemment car tout n’est plus possible partout mais l’accessibilité aux soins doit être garantie.” Coopération est devenu le maître mot dans un contexte budgétaire difficile. 2018 devra donc être “une année innovante”.

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire