L'actualité en continu du pays de Brive


L’exposition événement de Jacques Villeglé

 Les ardoises de Jacques Villeglé

Les mots sont à l’honneur durant ces trois jours de foire du livre. Des mots, des mots toujours des mots. Oui mais pas n’importe lesquels puisqu’à la chapelle Saint-Libéral, ce sont ceux de Jacques Villeglé, plasticien français, membre fondateur du Nouveau réalisme et grande figure de la scène internationale de l’art contemporain. Ne ratez pas son exposition “La Mémoire insoluble” inaugurée ce matin. Elle se poursuit jusqu’au 30 novembre et bien sûr tout le week-end de la foire de 10h à 13h et de 14h à 19h. Entrée libre. Infos au 05.55.74.41.29.

Inauguration de l'exposition de Jacques VillegléPetit bonhomme octogénaire, avec un fin chapeau vissé sur la tête, Jacques Villeglé fait partie de ces grands dont la visite est un honneur. “C’est une grande chance de recevoir à Brive Jacques Villeglé, de pouvoir associer à la foire du livre, la foire de tous les mots, ceux, inventifs, de Jacques Villeglé”, a déclaré Philippe Nauche, maire de Brive, à l’occasion de l’inauguration de cette exposition-événement qui s’est déroulée ce matin à la chapelle Saint-Libéral en présence de nombreux élus.

Les ardoises de Jacques VillegléSi ces mots sont inventifs, c’est que l’artiste a créé son propre alphabet: un alphabet socio-politique qui reprend des sigles qui ont marqué notre histoire. Dès les années 1960, il repère sur les murs des inscriptions symboliques comme le fameux A cerclé des anarchistes mais encore le S du dollar et plus récemment le E de l’euro. “Ça raconte notre histoire”, explique l’artiste. Depuis 1998, il se sert de cet alphabet pour transcrire sur des ardoises les pensées d’hommes célèbres. “On choisit des phrases marquantes, un peu déboussolantes”, poursuit l’artiste. Dernièrement, une partie de ces ardoises avait été réunie au centre Pompidou à l’occasion d’une grande rétrospective de son travail. En ce moment, à la chapelle Saint-Libéral de Brive, elles sont toutes là, ces 238 ardoises composant “La Mémoire insoluble”. L’artiste a même utilisé son alphabet pour composer l’affiche de l’exposition de Brive. Une attention généreuse qui “entrera dans le patrimoine de la Ville, celui qu’on aime à montrer, qu’on aime à faire vivre”, a déclaré le maire.

Les affiches lacéréesCette exposition est aussi l’occasion de retrouver une dizaine de ses “affiches lacérées-décollées”. Une série imposante où les lettres, les images et les couleurs s’imposent avec force. “La peinture, après Picasso et Matisse étaient en fin de course. Il y avait bien l’abstrait avec Kandinsky, mais même lui aurait pu être mon grand-père. Alors il fallait chercher quelque chose dans la nature.” Ainsi, l’artiste court les rues, glane les visage et les corps et utilise des affiches déchirées par les autres, usés par le temps. C’est un cueilleur d’instants alors carpe diem ! Profiter de ce temps, celui de cette exposition, à découvrir à la chapelle Saint-Libéral tout le week-end de la foire du livre et jusqu’au 30 novembre.

Exposition de Jacques Villeglé

Exposition de Jacques Villeglé

Exposition de Jacques Villeglé

Exposition de Jacques Villeglé

Exposition de Jacques Villeglé

Exposition de Jacques Villeglé

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire