L'actualité en continu du pays de Brive


Les sages tiennent conseil

Séance plénière du conseil des sages

Timing serré pour le conseil des sages qui tient ce matin sa séance plénière. La rencontre Nouvelle-Zélande-France qui débute à 10h30 est dans tous les esprits. “Etre participatif, c’est resté motivé“, affirme Isabelle Blondel, rapporteur de la commission santé. La liste de leurs réflexions témoignent d’ailleurs de leur implication. Les sages sont toujours dans le match.

le président René MoulyIls et elles sont 62. La quasi totalité des sages repart comme un seul homme pour un nouveau mandat de 3 ans. “Ce qui montre l’intérêt que nous y trouvons”, souligne leur président René Mouly. De fait, les sujets étudiés au cours de cette dernière année ne manquent pas, les implications n’ont plus. “En 3 ans, j’ai suivi près de 100 réunions”, comptabilise le président, en précisant que “toutes les commissions ont travaillé à l’obtention du label “Bien vieillir, vivre ensemble“, décerné il y a peu à la Ville de Brive”.

Isabelle Blondel pour la commission santéGrande première d’ailleurs pour le conseil des sages qui a porté un premier forum, organisé et financé par la mairie, qui aura lieu jeudi 24 novembre à partir de 14h salle du pont du Buy sur le thème “Bien vieillir en mouvement“… il y aura même de la danse country. Car les sages ne se restreignent pas aux seuls problèmes de leurs âges. Les rapporteurs des 6 commissions vont rentrer plus en détail dans les thèmes et les réflexions menées: santé, action sociale, culture-éducation-tourisme, économie, politique de la ville, sports. “Ecoute” est un mot qui va revenir souvent au fil des rapports. “Cela correspond à l’esprit que nous voulons imprimer”, se satisfait le député-maire Philippe Nauche.

les sages

Des avis certes consultatifs, mais qui se retrouvent un écho dans les actions engagées par la municipalité: il en est ainsi de l’épicerie sociale ou du dispensaire municipal. De nouvelles idées ont été soulevées, comme la domotique qui permet d’automatiser certaines tâches quotidiennes et d’améliorer le confort de vie à domicile. On parle aussi d’un café des aidants, de logement inter-générationnel, de l’écriture d’un code de la route pour un meilleur partage de la rue

la presse à l'action

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire