L'actualité en continu du pays de Brive


Les prix de la Foire du livre

Prix de la langue francaise1panoOutre les rencontres entre auteurs et lecteurs, la Foire du livre est aussi l’occasion de voir de nombreux lauréat(e)s être distingué(e)s. Le point sur l’ensemble de ces récompenses.

Prix de la langue francaise2Le prix de la langue française

Créé en 1986 par la Ville de Brive, le prix de la langue française a été remis vendredi à Mona Ozouf, cinquième lauréate en 29 ans… Ce prix est destiné à récompenser une personnalité du monde littéraire, artistique ou scientifique dont l’œuvre a contribué de façon importante à illustrer la langue française. Agrégée de philosophie, directrice de recherches au CNRS,Mona Ozouf a consacré l’essentiel de ses travaux aux questions se rapportant à l’école publique et à la Révolution française. Son dernier ouvrage De Révolution en République, les chemins de la France a été édité dans la collection Quarto chez Gallimard.

 

p veoliaLe prix environnement fondation Veolia

Le prix du livre de l’environnement fêtait cette année sa dixième édition et était remis pour la deuxième année consécutive par Roselyne Bachelot. A une encablure de la Cop 21, la conférence climat qui se tiendra dans quelques semaines, la présidente du jury, ancienne ministre de l’écologie, a rappelé que l’environnement n’était pas seulement l’affaire des gouvernements, mais aussi des citoyens”. Ce qu’illustrait ce prix remis à Dominique Bourg et Alain Papaux pour le très sérieux Dictionnaire de la pensée écologique édité chez PUF. La Mention Jeunesse a été attribuée à Fleur Daugey et Sandrine Thommen pour leur documentaire superbement illustré Les oiseaux globe-trotters chez Actes Sud junior.

 

Prix 17

Le prix 12/17 Crédit Agricole Centre France

Décernés par un jury de collégiens et de lycéens brivistes, les prix 12/17 ont pour objectif de sensibiliser les jeunes à la lecture. Après la découverte des sélections pendant l’été, les jurés se sont réunis avec des bibliothécaires et des documentalistes pour échanger leurs critiques et choisir les lauréats. Dans la catégorie des 12/14 ans, Timothée de Fomballe a été désigné pour Le livre de Perle, chez Gallimard jeunesse, tandis que le prix pour les 15/17 ans est revenu à Jérôme Noirez pour Brainless, aux éditions Gulf Stream.

 

prix lecteurs ville de bLe prix des lecteurs de la Ville de Brive

Le prix des lecteurs de la Ville de Brive fêtait cette année sa dixième édition. Organisé par la médiathèque, il récompense chaque année un roman français de la saison littéraire. les lecteurs de la médiathèque ont choisi de distinguer cette année Jean-Luc Seigle pour son livre Je vous écris dans le noir, paru aux éditions Flammarion. Une récompense qui est allée droit au cœur du lauréat qui, après l’avoir reçu des mains de Jean-Marc Comas, adjoint chargé de la culture, a déclaré: “les prix donnés par les lecteurs sont ceux qui me touchent le plus. Ils sont également la preuve que la littérature est bien vivante, surtout en province”.

 

prix sgdlLes prix de la Société des gens de lettres

La Société des gens de lettres (SGDL) décerne plusieurs prix afin de soutenir la création littéraire contemporaine. En présence des trois auteurs primés en 2014, Pauline Dreyfus pour Ce sont des choses qui arrivent chez Grasset, Fiston Mwanza Mujila pour Tram 83 chez Métailié,  et Irina Teodorescu pour Les étrangères chez Gaïa, les lauréats 2015 ont été proclamés. Ils recevront leurs prix le 1er décembre dans les locaux parisiens de la SGDL : grand prix du premier roman à Aram Kebadjian pour Les désœuvrés au Seuil, grand prix de la nouvelle à Jérôme Orsoni pour Des monstres littéraires chez Actes Sud, quatre prix révélations à Pierre Deram pour Djibouti chez Buchet Chastel, Christophe Manon pour Extrêmes et lumineux chez Verdier, Isabelle Monin pour Les gens dans l’enveloppe chez Jean-Claude Lattès et Judith Perrignon pour Victor Hugo vient de mourir aux éditions L’iconoclaste. Deux autres prix ont été attribués à Michel Thion pour L’enneigement aux éditions de la Rumeur libre et à Catherine Dousteyssier-Khoze pour La logique de l’amanite chez Grasset.

 

Prix MallarmeLe grand prix de poésie de l’académie Mallarmé

L’académie Mallarmé, fondée en 1937, récompense pour l’ensemble de son œuvre, un poète francophone dont recueil a été publié dans l’année. C’est Werner Lambersy, dont le recueil La perte du temps a été publié en mars aux éditions Le castor astral, qui a été le lauréat de l’édition 2015. Par ailleurs, le poète sera accueilli en résidence d’écriture à Brive.

Michel DUBREUIL

Michel DUBREUIL

Laisser un commentaire