L'actualité en continu du pays de Brive


Les Peintres de l’armée sont à l’Ouvroir

L’Ouvroir, l’ancienne chapelle de la Providence, accueille jusqu’au 11 juillet une exposition vente d’artistes particuliers. Huiles, aquarelles, sculptures, dessins, résine patinée… une cinquantaine d’œuvres des Peintres de l’armée, dont certaines signées par deux anciens chefs de corps du 126. L’occasion pour le régiment d’infanterie briviste de se projeter dans l’histoire.

Organisée par la Délégation du patrimoine de l’armée de Terre et portée par le régiment briviste, cette exposition intitulée “L’infanterie dans l’histoire”, est l’occasion de rencontrer le travail d’artistes du corps des peintres de l’armée de Terre. Sous l’Ancien Régime déjà, certains artistes notables tels que Delacroix ou Géricault étaient dépêchés sur les champs de batailles. Il faudra attendre 1931 pour voir la création de ce corps des Peintres de l’armée, spécialité Terre. Le terme recouvrait également les techniques de gravure et de sculpture. Les modes d’expression ont intégré au fil du temps des moyens plus modernes comme la photographie et la vidéo.

Certaines œuvres ont participé au 21e salon des peintres de l’armée qui s’est tenu à Paris en 2019 à l’Hôtel des Invalides. L’une d’entre elles a même obtenu une mention spéciale. Beaucoup font écho à la première guerre et ses redoutables tranchées, d’autres évoquent des missions plus proches comme Sentinelle ou géographiquement plus lointaines, le Mali, l’Afghanistan.

Parmi les signatures, on découvre celles de deux anciens chefs de corps des Bisons: Thomas Mollard qui a dirigé le 126 de 2015 à 2017 et Robert Mestelan, de 1979 à 1981. Mais si diverses que soient les œuvres, toutes portent cet ADN commun: la fraternité d’armes, le sens de l’engagement et et de la mission, comme son corollaire, le prix à payer jusqu’au sacrifice ultime. À noter que les œuvres exposées sont aussi en vente.

L’infanterie dans l’histoire,

à l’Ouvroir de la Providence,

tous les jours jusqu’au 11 juillet,

de 9h à 11h30 et de 14h à 17h.

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire