L'actualité en continu du pays de Brive


Les foires grasses sont lancées !

Foire grasse1pano

Ce matin, en avance de deux semaines sur le calendrier, la halle Brassens a accueilli la première des cinq foires grasses de la saison. Ce rendez-vous, très attendu des consommateurs et auquel a pris part une trentaine de producteurs locaux, a été animé par les chefs des Tables Gaillardes, entre démonstrations et dégustations.

Foire grasse1pano bis

Foire grasse2Un doux fumet s’élevait dès 10h ce matin dans la halle Brassens. A l’occasion du lancement de la saison des foires grasses, les chefs des Tables gaillardes s’étaient donnés rendez-vous sur place pour animer ce rendez-vous gourmand. Au programme, la réalisation en direct de diverses recettes: des tajines de cuisses de canard, un bouillon de canard thaï et des brochettes de magret au cantal avec une sauce au miel acidulée: “C’est inhabituel mais très bon”,  de l’avis général.

“C’est plus long à préparer mais plus rapide à cuire: on poêle, on sert et on mange”, vante un des chefs. Ces recettes simples mais originales sont l’occasion de “sortir de la cuisse de canard confite”, explique le chef Amédée Leymarie. Elles étaient aussi le moyen de mettre en valeur chaque morceau du canard découpé sous les yeux des visiteurs.

Foire grasse3Une entreprise à laquelle se risquent encore trop peu de gens selon le chef qui assure que ce n’est pas plus dur à découper que du poulet. Et surtout, “c’est bien plus économique”, souligne un producteur: “Rien que le prix du foie, c’est presque le prix du canard entier.” C’était l’un des messages de cette foire grasse de lancement, avancée de deux semaines par rapport aux années précédentes. Quelque 35 producteurs du grand bassin de Brive (Corrèze, Périgord noir et Lot) y ont pris part et ce seront encore près de 2.000 canards gras qui seront vendus chaque semaine entre novembre et mars“, détaille Emmanuel Carbonnière, technicien palmipèdes à la chambre d’agriculture de Corrèze.

Foire grasse5“Les consommateurs sont au rendez-vous”, a indiqué Jean-Luc Souquières. Le succès de l’événement, l’élu en charge des affaires agricoles, foires et marchés, l’explique par la qualité des produits garantie par la Charte, gage de traçabilité, signée par les producteurs. “Le consommateur sait que c’est le producteur qui élève et gave ses canards, qu’il travaille et classe ses produits.” Les années passant, le bruit s’est répandu. Cette fois encore, les consommateurs sont venus des quatre coins de la France ou presque : de Paris au Midi en passant par Clermont, Limoges ou Toulouse. “On reçoit dans le service des appels depuis trois semaines de clients qui nous demandent les cordonnées des producteurs présents et de restaurants”, termine Jean-Luc Souquières. “C’est un rendez-vous attendu qui dépasse les frontières du département et qui est un moteur pour le marché, alimentaire comme textile, et la ville.”

Le calendrier des foires grasses:

  • samedi 5 décembre: foire primée oies et canards,
  • samedi 12 décembre: foire primée aux chapons,
  • samedi 9 janvier: foire des rois (avec mise en boîte gratuite) et foire primée à la truffe,
  • samedi 6 février: foire primée oies et canards.

Toutes les infos sur la page Facebook des foires et marchés.

Foire grasse4

Foire grasse6

Foire grasse7

Foire grasse8

 

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire