L'actualité en continu du pays de Brive


Les Asphodèles font leur expo ce week-end

intro asphodeles

Chaque année, les Asphodèles nous reviennent comme les hirondelles avec le Printemps. La chapelle Saint-Libéral accueille ce week-end, samedi 19 et dimanche 20 mars, leur traditionnelle exposition annuelle, mais éphémère puisqu’il s’agit d’art floral. De belles compositions à admirer, et pour certaines à acheter.

 

L’exposition sera ouverte les deux jours en continu de 10h à 18h30 et son entrée est libre. Toute la chapelle sera décorée de compositions florales, des tableaux miniatures aux végétalisations de grand volume. Des fleurs, des plantes, des végétaux de toutes sortes, mêlés aux bois, écorces, tissus, bétons et autres matières plus métalliques ou plastiques. asphodeles 2Pas de couleur dominante, comme l’an dernier. Cette nouvelle édition a pris pour thème “Structures végétales”. Le public pourra admirer des pyramides de bambous mêlées d’Amaryllis, des peintures murales faites d’écorces, des herbes de pampas entrelacées, des géométries aussi sensibles qu’inventives.

Le rendez-vous est d’importance et toutes les membres, novices ou non, sont mobilisées. C’est le point d’orgue annuel pour les passionnées de cette association qui sera bientôt trentenaire. Elle a en effet été créée en 1988 et se montre tout aussi vivace que cette plante de la famille des Liliacées à laquelle elles ont emprunté leur nom. “C’est le travail de toute une année“, confirme la présidente Annick Depelley.

Dès une exposition terminée, ces passionnées choisissent le thème de la suivante et prévoient les stages à venir en conséquence. Car ces dames ont beau avoir une belle dextérité, elles ne cessent de se perfectionner auprès d’intervenants souvent juges nationaux ou internationaux. Leurs compositions sont d’ailleurs régulièrement publiées dans la revue de SNHF, la Société nationale d’horticulture, référence en la matière.

Beaucoup d’implication pour seulement 48 heures d’exposition, délai maximal avant que les fleurs ne se fanent.

Vous pouvez également consulter notre précédent article:

pano

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire