L'actualité en continu du pays de Brive


Les abandons d'animaux en augmentation cet été

SPA1pano

La SPA de Brive a connu cet été une hausse non négligeable des abandons d’animaux. Chiens, chats, lapins, de plus en plus de propriétaires abandonnent leurs compagnons pour différentes raisons, économiques, déménagement ou tout simplement parce qu’ils ne veulent plus s’en occuper. Une situation qui ne cesse d’empirer année après année.

SPA3Au refuge SPA de Brive, les cages sont pleines. Toute l’année, le taux d’occupation est important, et la période estivale n’arrange rien. Entre le 1er juin et le 15 août, au niveau national, la Société Protectrice des Animaux a enregistré une augmentation de 24% des abandons d’animaux, un chiffre à peu près équivalent est constaté sur Brive. Pour les bénévoles de l’association, c’est de pire en pire. Chiens et chats sont abandonnés, et cette année beaucoup de chats, sur l’autoroute, ou carrément dans les villages, pendant le trajet en direction des vacances. Attachés ou non, les animaux sont laissés là sur le bord de la route, et sans beaucoup d’état d’âme semble-t-il. SPA7Récupérés pour la plupart par la fourrière pour 8 à 10 jours, ils arrivent ensuite à la SPA. Actuellement, plus de 40 chiens s’y trouvent, pour une capacité normale de 32 places, de toutes façon pleines tout au long de l’année.

Ce sont parfois des portées entières qui sont trouvées. Chiots et chatons sont de plus en plus abandonnés car la réglementation impose aujourd’hui aux propriétaires d’être inscrits au registre du commerce s’ils veulent vendre les petits, même sur des sites internet comme Le bon coin. Les gens ne voulant pas s’embêter préfèrent abandonner les jeunes animaux. Il y a aussi beaucoup, et surtout durant l’été, des animaux qui ont aux environs de 12 mois. SPA2Ce sont tous ceux qui sont offerts à Noël, comme un jouet pour faire plaisir aux enfants, et qui dérangent quand est venu le temps de partir en vacances. D’après la SPA de Brive, le mois dernier, sur 12 chiens qui étaient en fourrière, 8 avaient moins de un an.

La SPA, à Brive comme ailleurs, est très vigilante par rapport à ce type d’adoption. Un animal n’est pas un jouet, un caprice. C’est un engagement sur plusieurs années avec de nombreux avantages, mais aussi des inconvénients dont il faut tenir compte et être prêt à assumer. Il y a assez régulièrement des personnes, souvent accompagnées d’enfants ou d’ados, SPA5qui viennent adopter et qui repartent sans rien car le bénévole présent juge que les gens ne sont pas dans une démarche responsable mais plus dans un achat “gadget” pour faire plaisir, un produit de consommation. Pas question dans ce cas de laisser partir un animal si c’est pour le retrouver abandonné quelques mois plus tard parce qu’il ne plaît plus ou qu’il n’amuse plus.

SPA4Tout le monde n’est pas comme cela heureusement. La SPA de Brive a procédé déjà cette année à 370 adoptions de chiens et 350 de chats. Des animaux partis dans de bonnes familles. Cela permet au refuge, malgré un taux de remplissage très important, de ne pas avoir à euthanasier certaines bêtes. Chiens, chats et lapins sont gardés jusqu’au bout ou jusqu’à leur adoption. Et si cette dernière n’est pas possible, la SPA de Brive, qui prend en charge les frais, fait appel à des familles d’accueil qui recueillent les animaux les plus âgés pour leur permettre de finir leur vie sereinement.

 

 

Patrick MENEYROL

Patrick MENEYROL

Mot clé

Laisser un commentaire