L'actualité en continu du pays de Brive


L’envie d’entreprendre

Créer, innover, saisir des opportunités, passer à l’action… un état d’esprit que les Assises de l’entreprise vont mettre en témoignages et en scène, mardi 25 septembre de 16h à 20h30 à l’immeuble consulaire. Un rendez-vous plein de surprises auquel vont participer près de 500 chefs d’entreprise ou porteurs de projets. Une volonté pour Brive entreprendre de valoriser l’identité et le dynamisme d’un territoire.

Françoise Cayre, présidente de la CCI, et Frédéric Soulier, président de l’Agglo, ont présenté conjointement en début d’après-midi cette 3e édition des assises de l’entreprise, illustrant ainsi l’utile portée de Brive entreprendre créé par les deux collectivités en 2015. “L’intérêt de ce guichet unique est de mutualiser nos expertises et nos compétences pour décupler nos forces dans une période de disette budgétaire, notre vocation esy d’être un facilitateur pour un chef d’entreprise qui veut s’installer”, rappelait Françoise Cayre. “Ce ne sont pas les politiques publiques qui font l’économie, mais elles peuvent y contribuer en créant une dynamique”, renchérissait à l’unisson Frédéric Soulier. La concurrence est rude entre territoires, mais l’initiative briviste a valeur d’exemple. “Une étude menée par le laboratoire Economix de Dauphine a montré que notre territoire réussit mieux que d’autres“, assurent de concert les deux élus. Ces assises veulent ainsi montrer “qu’il existe des ailleurs, loin des métropoles où il fait bon se développer, en s’appuyant sur un effet local d’entraide et de réseau, une intelligence collective”. Brive, affaire de caractères s’emploie d’ailleurs à l’illustrer sur YouTube avec une nouvelle vidéo:

Cette 3e édition des assises qui va s’ouvrir la semaine prochaine s’annonce très suivie. À une semaine du jour J, l’événement enregistre en effet 450 inscrits (la deuxième édition avait compté 350 participants). Parmi eux, des sociétés grandes ou petites, des salariés, des porteurs de projets… rassemblés autour de ce qui fait leur ADN, leur dénominateur commun: l’esprit d’entreprendre. Un thème choisi et coconstruit avec des chefs d’entreprise locaux. Une façon de bien atteindre la cible. “Les thèmes déclinés sont toujours liés aux préoccupations des entreprises.” Pourquoi l’esprit d’entreprendre. Et bien parce que sans lui pas de création de richesse, pas de création, d’emploi ou d’innovation…

Des entreprises locales viendront ainsi dans un large panel témoigner de leurs parcours. Des experts nationaux éclaireront les débats. “Nous avons voulu sortir des tables rondes habituelles.” L’après-midi est ainsi conçu comme un show au cours duquel vont se succéder des histoires d’entreprises, assorties d’animations et de surprises que les organisateurs n’ont pas souhaité dévoiler. Tout juste ont-ils glissé quelques indications: “elle a repris la plomberie de son père, il est passé d’artisan à chef d’entreprise, d’ingénieur chez IBM à boulanger…”

L’ambition de cette édition est aussi d’insuffler cet esprit parmi les jeunes qui seront pour la première fois partie prenante de l’événement. En amont, de 15h à 16h, une cinquantaine d’étudiants seront en face à face avec une dizaine de chefs d’entreprise qui répondront à leurs questions . De leur côté les fameux “ambassadeurs” animeront eux aussi un café gourmand. De quoi développer l’effet réseau.

 

 

 

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Marie Christine MALSOUTE, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire