L'actualité en continu du pays de Brive


L’Empreinte lance sa prochaine saison

Yoann Bourgeois, artiste associé à Danse en mai. Crédit Pascale Cholette

La prochaine saison de la scène nationale Brive-Tulle débutera avec Danse en mai… tout début septembre. Des rendez-vous pour la plupart gratuits et ouverts à tous (pensez à réserver!), pour beaucoup en extérieur (on ne sait jamais!) et à dominante arts de la piste (on va se régaler). Une belle entame pour renouer le lien et rentrer dans une saison vivifiante qui se déclinera tous les deux mois. La billetterie est ouverte. Tout est dans le bimestriel BIM disponible dans les lieux publics, sinon sur sn-lempreinte.fr.

L’Empreinte vient à peine de refermer une année des plus chaotiques avec “Du Bleu en hiver” en juillet, qu’elle annonce la reprise avec une édition de “Danse en mai” en septembre. Il y a décidément de quoi y perdre le fil des saisons. L’édition dansée s’étirera ainsi du 1er au 12 septembre avec en artiste associé Yoann Bourgeois. On a déjà pu apprécier le travail et les dispositifs étonnants de cet artiste acrobate, également directeur du Centre chorégraphique national de Grenoble, dans son spectacle Celui qui tombe. On pourra d’ailleurs pénétrer dans sa créativité grâce à une exposition qui se tiendra au théâtre pendant tout la durée de l’édition et qui dévoilera les dispositifs issus de son imaginaire poétique.

Racines. Crédit photo Nathalie Sternalski

L’artiste partagera un autre temps fort avec un parcours spectacle au parc des Perrières, Tentatives d’approches d’un point de suspension, à voir tout au long d’un week-end, du 10 au 12 septembre. Le parcours est composé de 5 pièces enchaînant les rapports à la matière à partir d’un trampoline, d’un lit, d’un aquarium ou d’une simple table. Cette édition ne manquera pas de jouer avec l’équilibre et le public sera même invité à en faire par lui même l’expérience grâce à un atelier participatif de 30 minutes, fort justement intitulé Démocratie, qui sera proposé plusieurs fois afin de drainer un maximum de participants.

 

Cette édition se veut ouverte, accessible et décloisonnée en proposant pas moins de 25 rendez-vous gratuits pour seulement quatre payants. Beaucoup d’arts de la piste au vu de l’artiste associé, mais pas seulement.

Abd Al Malik- crédit photo Fabien Coste

Danse en mai servira aussi de lancement d’une nouvelle année que l’on espère plus sereine. Des présentations de saison auront d’ailleurs lieu dans le prolongement des spectacles de Danse en mai, mais aussi autrement, dans les théâtres, à l’extérieur, autour d’un goûter, au grand air… Au total, 14 présentations pour établir le dialogue. Il y aura même un “État général”, un jeu de pistes géant, alternativement à Tulle puis à Brive qui rassemblera habitants, spectateurs, artistes et professionnels de la culture. Une autre forme de rentrée en matière dans une saison qui mêle les genres et les publics.

La programmation se dévoilera, comme la saison dernière, de deux mois en deux mois, annoncée par le bimestriel BIM. Le numéro 1 donne le ton. On trouvera des rendez-vous reprogrammés comme Abd Al Malik dans Le Jeune Noir à l’épée ou  La Beauté du geste. avec le Théâtre des 13 Vents et le CDN de Montpellier.

Une des dernières soirées de Carnaval © Brigitte Enguerand

À ne pas manquer non plus Une des dernières soirées de Carnaval de Goldoni, porté par Clément Hervieu-Léger qui a reçu en 2020 pour cette mise en scène le Grand Prix du théâtre du Syndicat de la critique. Il y aura bien sûr de la musique, de la danse, des spectacles jeune public… Bref tout ce qui fait l’esprit d’une scène nationale. Certains rendez-vous seront programmés plusieurs soirs de façon à pouvoir attirer un plus large public.  À vous de faire votre début de saison.

Programmation, spectacles, jours, horaires, tarifs sur sn-lempreinte.fr. Billetterie en ligne pendant tout l’été ou jusqu’à la fin de la semaine sur place au théâtre.

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire