L'actualité en continu du pays de Brive


L’économie solidaire a trouvé un nouvel allié dans la cité

L’antenne de l’association Point travail services (PTS) -dont le siège est à Tulle- et de l’entreprise d’insertion Propr’services a été inaugurée ce matin à Brive et a réuni Ville, Département, Région, Etat et acteurs de terrain. Une manière d’être au plus près des besoins des publics fragiles et très éloignés de l’emploi. En quelques semaines, une soixantaine de personnes ont déjà été accueillies au 27 rue Charles Teyssier.

L’inauguration de ce matin a été l’occasion de dresser un bilan global de l’économie solidaire qui revêt de grands enjeux. En 2014, 2 millions de personnes se retrouvaient durablement éloignées de l’emploi en France. En parallèle de ce chiffre, Guy Galeyrand président de PTS et de Propr’services a rappelé que 3.700 structures d’insertion par l’économie œuvraient à l’échelle nationale. Grâce à elles, 150.000 personnes ont pu être accompagnées sur le chemin de l’emploi. Le plan pauvreté en prévoit 100.000 de plus.  En Nouvelle-Aquitaine, les 400 structures ont, elles, accompagné 30.000 demandeurs d’emplois.

Parmi eux, Madame H. envoyée par un centre d’hébergement et aujourd’hui en CDI à Loc’events ou encore Monsieur F, bûcheron qui, à la suite d’un accident, a été reconnu travailleur handicapé. Après des missions de jardinage proposées par PTS et un CDD d’insertion de 2 ans par Prop’service, il a été embauché à la Ville de Tulle. Ces exemples rapportés par Guy Galeyrand montrent combien ces deux structures sont efficientes et complémentaires. Mise à disposition de personnes sur des missions courtes (travaux d’entretien ou nettoyage) pour le compte de particuliers, associations, collectivités locales ou entreprises d’un côté, et parcours d’insertion socioprofessionnelle de l’autre. Propr’services a ainsi permis la création de 3 CDD d’insertion.

Et, parce qu’en matière d’économie solidaire la notion de réseaux est fondamentale, le président a rappelé que la Région concourait au financement de 50% des postes créés: “On ne peut pas se passer de vous sur la Corrèze”, a souligné Pascal Cavitte, qui représentait Alain Rousset pour la Région. “C’est toujours une joie de voir une de ces structures se développer”, a renchéri Agnès Mallet, directrice à la Direccte, qui représentait l’Etat.

L’antenne de Brive ancrera l’économie solidaire sur le territoire déjà irrigué par les permanences tenues par des professionnels de la structure dans les quartiers prioritaires de la ville. “Elle sera le moyen d’être au plus près des besoins” a prolongé Guy Galeyrand. En l’espace de quelques semaines, une soixantaine de personnes ont été accueillies par Mélanie Grenaille, coordinatrice suivi et développement. “On est là pour les aider à leur remettre le pied à l’étier. On est face à des personnes qui sont pour la plupart très éloignées de l’emploi.” Les freins rencontrés: la garde d’enfants, l’accès à la langue française ou encore la mobilité.

Cette dernière est justement un des axes sur lequel s’implique particulièrement le Département dans le cadre du nouveau train de mesures votées, a expliqué Franck Peyret, conseiller départemental. Les précédentes ont déjà permis de faire baisser les bénéficiaires du RSA en Corrèze de 15% (la baisse ne dépasse pas les 6 % à l’échelle nationale), et ce grâce au travail mené en faveur de l’accompagnement vers le retour à l’emploi, le coaching, l’accès aux soins…

Vrai travail d’équipe entre les collectivités, les associations et autres acteurs de terrain, l’insertion par l’activité économique a été unanimement saluée comme un service absolument indispensable pour les publics les plus fragiles. “Ce n’est pas notre compétence première mais nous avons un rôle à mener à vos côtés”, a conclu Frédéric Soulier. Le maire de Brive a ainsi fait part de son souhait de compléter la boîte à outils de l’économie solidaire en créant une régie de quartier dont les détails devraient être dévoilés prochainement.

L’antenne de Brive est ouverte lundi, mardi, jeudi et vendredi de 8h30 à 12h et le mercredi de 13h30 à 16h30 au 27 rue Charles Teyssier. 05.55.22.86.22. www.point-travail-services.fr et www.propr-services.fr

Jennifer BRESSAN, Photos : Diarmid COURREGES

Jennifer BRESSAN, Photos : Diarmid COURREGES

Laisser un commentaire