L'actualité en continu du pays de Brive


Le temps des arrosoirs est révolu à Viallatoux !

Ce matin, le jardin partagé Viallatoux accueillait les partenaires qui ont travaillé à l’installation d’un panneau photovoltaïque qui alimente une pompe d’arrosage

Pour que les végétaux du jardin partagé Viallatoux poussent, il est une condition sine qua non : qu’ils soient arrosés ! Ils l’étaient bien entendu déjà. Mais, depuis jeudi, la pompe d’arrosage du jardin est alimentée par un panneau photovoltaïque.

Cette installation a été rendue possible par un partenariat entre des élèves du lycée Cabanis, le Crédit agricole et la société Béton Matériaux Service (BMS). Les deux partenaires privés ont financé le coût de l’installation à hauteur de 1.450 euros (400 euros pour BMS, le reste pour le Crédit agricole).

« Nous n’avions évidemment pas cette somme à disposition », a indiqué Alain Tanton, président de l’association du jardin partagé Viallatoux. « Ce financement était indispensable pour que le projet voit le jour. L’association a tout de même contribué, notamment en posant 150 m de tuyaux en sous-sol pour permettre l’utilisation du nouveau système d’arrosage ».

Ce matin, sous le regard de l’adjoint au maire de Brive Bernard Longpré, deux des trois élèves du bac STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable) du lycée Cabanis qui ont conçu et mis en œuvre le système d’arrosage, Jérémy Chassaing et Guillaume Dupuy (le troisième, Louis Maurand, était absent), ont présenté l’installation.

« L’énergie solaire alimente un boitier qui tourne avec seulement 12 volts au lieu des 230 volts habituels, donc ça permet de grandes économies d’énergie », a expliqué Guillaume. « Ce système coûte moins cher qu’avec un boitier classique, et a, en plus, une grande durée de vie supérieure ».

Concrètement, l’arrosage sera grandement facilité pour les 25 jardiniers de Viallatoux. La doyenne de l’association a d’ailleurs offert, ce matin, une démonstration au partenaires du projet : dans sa main, le tuyau d’arrosage. D’une simple pression, l’eau jaillit et l’utilisateur peut largement arroser toute une parcelle sans même avoir à bouger ! Le temps des allers-retours arrosoir à la main est révolu au jardin partagé de Viallatoux !

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

Laisser un commentaire