L'actualité en continu du pays de Brive


Le stress au cœur de l'atelier santé de Rivet cet après-midi

Mis en place en février 2012 en partenariat avec l’Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé (IREPS), les ateliers santé mensuels et gratuits du centre socioculturel municipal de Rivet aident les participants à mieux se préoccuper de leur bien-être dans un cadre convivial propice à l’échange.

Marcelle vient d’inscrire le mot “yoga” sur son post-it en réponse à l’exercice proposé par Clara Ferrière, chargée de projet IREPS Limousin. Le but de ce jeu à la fois sérieux et mené dans la bonne humeur est de définir des stratégies pour lutter contre le stress, thème central de l’atelier santé de cet après-midi. “Organisés depuis février 2012 par le centre socioculturel de Rivet, en partenariat avec l’IREPS, ces ateliers mensuels, gratuits et ouverts à tous les Brivistes sont l’occasion de s’informer et d’échanger autour de thématiques liées à la santé comme la dépression, le sommeil ou encore l’alimentation”, indique le directeur du centre Sébastien Penaud.

Autour de la table, elles sont une dizaine de tous âges à y participer cet après-midi. “Moi, j’angoisse tout le temps!”, lance l’une d’elle. “Moi, je vis ma vie au jour le jour et vous ne pouvez pas savoir comme c’est jouissif!”, avance une autre. L’ambiance conviviale est propice à la confidence dans la maison de quartier de Rivet située sur la place des arcades. “Mais ce ne sont pas des groupes de paroles”, précise la chargée de projet. “On peut parler d’alcool sans que les participants aient un problème avec.”

“L’anxiété peut-elle créer des ulcères ?”, questionne une. “Moi, je fais souvent des crises de paralysie… Elles peuvent être dues au stress?”, demande une autre ? Et Clara Ferrière de leur répondre en pointant du doigt la différence entre le stress, limité dans le temps et l’anxiété qui conduit au mal-être, et en leur expliquant que non, “le stress n’est pas nécessairement notre ennemi”.

“Le cœur qui bat, les joues rouges, les tremblements, les bouffées de chaleur, ces réactions émotionnelles et physiologiques dues au stress, le corps en a besoin pour s’adapter à son environnement”, leur a-t-elle indiqué. “Mais il devient nocif quand on n’arrive plus à le gérer.” D’où l’exercice de ce jour. Le sport, les loisirs, le bénévolat, la cuisine, même le ménage sont quelques-unes des idées émises par les participantes pour mieux contrôler leur stress.

La relaxation fait partie de la liste. Proposée par Marcelle, cette solution a emballé le groupe. Qu’à cela ne tienne ! Clara Ferrière tentera d’inviter lors de l’atelier du mois prochain une personne compétente dans le domaine.“On veut s’adapter aux attentes et aux besoins du groupe”, assure-t-elle. “L’idée étant aussi de créer du lien social et de rompre l’isolement tout en aidant les personnes à mieux se préoccuper de leur bien-être physique et psychologique”, termine Clara Ferrière.

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire