L'actualité en continu du pays de Brive


Le quartier Ouest, de la réflexion aux actions

Reunion de quartier ouest

A l’ordre du jour du conseil de quartier Ouest qui s’est tenu hier soir à l’Ehpad de Rivet, outre la circulation pendant le Tour de France, un point sur le programme de rénovation de la voirie, sur la politique des temps et sur l’accidentologie dans le quartier.

Conseil de quartier ouest

Les conseils de quartier, piliers de la politique de démocratie participative initiée par la municipalité, veulent engager le citoyen dans sa cité. Et pour cela, les sujets ne manquent pas. Hier soir, la voirie et l’accidentologie du quartier Ouest étaient au cœur des préoccupations, aux côtés des activités à proposer le dimanche, une réflexion inter-quartiers développée dans le cadre de la politique des temps.

Michel da Cunha, maire adjoint en charge du quartier Ouest“Précédemment, deux conseillers de chaque quartier avait été désignés pour déterminer les rues prioritaires à prendre en charge dans le cadre du programme rénovation voirie”, a résumé hier soir Jean-Louis Chanel, directeur des espaces publics. Cinq rues ont été retenues dans les quatre quartiers. A l’Ouest, ce sont les rues Goudoux et Marsales, Latreille, Beau Vallon, François Mauriac et le parking de la plaine des jeux de Tujac. “C’est un parking très fréquenté par les jeunes comme par les aînés. C’est du fait de la diversité des publics qu’il reçoit que nous avons choisi ce parking”, répond une conseillère à une question visant le mode de sélection.

“Les travaux vont démarrer rapidement et devraient s’achever fin octobre si le budget qui s’élève à 811.000 euros pour l’ensemble du programme, le permet”, a souligné Jean-Louis Chanel. Si l’état de la voirie reste toujours un sujet sensible, Michel da Cunha, maire-adjoint en charge du quartier Ouest a rappelé que depuis 2008, “la municipalité avait promis de faire un effort important sur la voirie. Reunion de quartier ouestIl est fait mais son état était à ce point dégradé que sa réfection ne peut se faire que progressivement”, recadre-t-il devant un groupe de conseillers réclamant des efforts mais conscients et reconnaissants du travail accompli.

“Que faire le dimanche?” est la question qui a constitué le second temps du conseil. C’est un groupe inter-quartiers qui a pris ce sujet de réflexion à bras le corps. Soutenus par Jean-Yves Boulin, sociologue et chercheur au CNRS, les conseillers ont recensé les établissement sportifs, restaurants, bars, etc ouverts le dimanche. “Nous avons dénombré 36 restaurants ouverts le dimanche”, souligne Pierre Carré, un conseiller. “Et comme une étude a montré que 70% des personnes considéraient le dimanche comme un jour pour le repos, la famille et la vie sociale, il nous reste maintenant à contacter les associations susceptibles d’organiser des manifestations le dimanche. Nous voulons aussi introduire les notions d’ennui et de solitude dans notre enquête et prendre l’avis des jeunes et des enfants.”

Reunion de quartier ouestEnfin, dernier temps du conseil, l’accidentologie dans le quartier Ouest, particulièrement touché. Des moyens pour réduire la vitesse ont été proposés et seront étudiés par les services techniques. Mais les comportements dangereux des usagers de la chaussée demeurent des problèmes difficiles à régler. “Nous faisons beaucoup d’interventions sur l’avenue de Bordeaux ou à la Pigeonnie”, a rappelé un représentant de la police nationale. “Par sa configuration actuelle, elle n’incite pas suffisamment à lever le pied”, a-t-il indiqué. Reste que comme l’a rappelé Michel da Cunha, “en ce domaine comme dans d’autres, c’est affaire de sensibilisation et de répression mais c’est surtout l’affaire de tous.” Les conseillers le savent bien et c’est pour cela qu’ils sont déjà intervenus par le biais d’actions de sensibilisation menées conjointement avec  la police nationale, municipale et la sécurité routière.

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire