L'actualité en continu du pays de Brive


Le Portugal à un vol de Brive

Un Boeing de 147 places desservira chaque semaine Porto en juillet et août

En juillet et août, Europe Airpost assurera des vols réguliers d’1 heure 40 tous les vendredis entre Brive et Porto. La compagnie a tenu à se présenter hier sur le tarmac de l’aéroport Brive Vallée de la Dordogne, à bord même d’un Boeing qui effectuera la liaison. Voyagistes et surtout représentants de la communauté portugaise ont apprécié la démonstration: “Ça fait longtemps qu’on attendait ça”.

Conference presse de pesse à bord même du Boeing.  Jean-Louis Nesti, président du syndicat de l'aéroport et Jean-François Dominiak C’était une première: la conférence de presse s’est tenue à l’intérieur même d’un avion. A un trop long discours, la compagnie au jaune postal a préféré la preuve par l’exemple: en l’occurrence, un des Boeing 737-300 qui assurera la desserte estivale. “C’est important d’être sûr de voyager dans un confort suffisant et la sécurité”, argumente le directeur général Jean-François Dominiak en insistant sur la qualité de service: “Nous n’avons jamais annulé un vol passagers dans toute notre histoire et 95,4% des vols sont partis à l’heure, à 15 minutes près.”

avionA ceux qui n’ont jamais entendu le nom d’Europe Airpost, le directeur justifie: “Nous sommes plus connu dans le monde du cargo”. Dans un domaine aérien très concurrentiel, la force de la compagnie est de s’appuyer depuis 23 ans sur la technologie quick change qui permet de transformer ses avions cargo en avion passagers en moins de 30 minutes. D’où sa double activité à part égale: transporter du fret la nuit (c’est même, en autres, le transporteur exclusif de la Poste) et des passagers le jour. Jusqu’ici spécialisée dans les vols affrétés pour le compte de tours opérateurs et des vols VIP sur-mesure, la compagnie diversifie aujourd’hui son activité passagers et lance des séries de vols réguliers dont la liaison Brive-Porto.

Pour rentabiliser, la compagnie ouvre en même temps une liaison Brest-Porto où a été identifiée une demande similaire. “L’avion partira de Brest pour un direct sur Porto, repartira pour Brive pour repartir ensuite sur Porto et revenir enfin sur Brest.” Les vols qui dureront 1 heure 40, seront assurés du 4 juillet au 29 août tous les vendredis:

  • au départ de Brive à 15h20 avec une arrivée à Porto à 16h,
  • au départ de Porto à 11h50 avec une arrivée à Brive à 14h35.

boeingLes horaires sont indiqués en heure locale. Les tarifs sont proposés à partir de 99 euros l’aller simple, toutes taxes comprises, frais de dossier et bagages inclus, dans la limite de la franchise autorisée soit 15 kilos en soute et 5 en cabine. Des tarifs qui vont bien évidemment varier au fil du temps et des réservations. La vente des billets est ouverte sur le site internet de la compagnie www.europeairpost.com, par téléphone au 0 825 825 849 (du lundi au vendredi de 8h à 19h et le samedi de 9h à 17h, prix d’un appel local), dans les agences de voyages et sur les sites de réservation en ligne.

De son côté, le président du syndicat de l’aéroport Jean-Louis Nesti a précisé que le parking serait gratuit pour les voyageurs de cette liaison, voulant marquer ainsi le début d’un partenariat pérenne. “On veut vraiment que cette ligne réussisse dans l’intérêt de la communauté portugaise et du tourisme”, en assurant: “si l’avion est complet, on en ouvrira d’autres”.

“Les réservations ont bien démarré, nous sommes à 10%”, témoigne le directeur commercial. Premiers concernés: les représentants d’associations de Portugais. “Ça fait longtemps qu’on attendait”, en souhaitant déjà “une période plus longue, de juin à début octobre”. Un net progrès pour le Tulliste Eduardo Antunes: “Jusqu’ici, on devait aller en voiture à Bordeaux ou Toulouse prendre un vol, laisser la voiture au parking payant et au retour à nouveau faire la route.” Lucilia Vilela,, sa consœur briviste de Damina Terra, confirme: “Même si les vols sont plus chers au départ de Brive, pour nous c’est bien plus pratique, c’est juste à côté.”

Sur ce sujet, vous pouvez également consulter notre précédent article:

Conférence de presse à bord du Boeing

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire