L'actualité en continu du pays de Brive


Le pôle de compétitivité Elopsys a fêté ses 10 ans

intro elopsys

Membres, partenaires et financeurs d’Elopsys ont fêté, hier soir à la CCI de Brive, les 10 ans de ce pôle de compétitivité des hautes technologies.

president elopsysElopsys est un pôle de compétitivité des hautes technologies né le 12 juillet 2005. Hier soir, la CCI de Brive accueillait ses membres, partenaires et financeurs pour fêter les 10 ans du pôle, connu et reconnu au niveau national comme à l’nternational.

« Dix ans après sa création sous l’impulsion de l’Etat, il rassemble l’écosystème régional autour de 3 compétences technologiques complémentaires : l’électronique – hyperfréquences, la photonique et le numérique au service de 4 marchés applicatifs : le bâtiment et l’environnement intelligent et durable, la défense et la sécurité, la santé, et les télécommunications et le numérique » », a expliqué son président Pierre-Eric Delolme, par ailleurs directeur de Thalès Brive.

publicFondé autour de fleurons industriels du Limousin (Legrand, Photonis, Anovo) et d’acteurs académiques (Université de Limoges, laboratoire Xlim, CEA Gramat et Cisterne), rapidement rejoints par Thales et Areva ainsi que des PME et TPE de la région, Elopsys regroupe actuellement 91 membres basés en Limousin et dans le Lot, dont 67 entreprises (parmi lesquelles 62 PME et TPE) et 3 instituts de recherche internationaux.

directeur elopsysAvec le soutien de plus de 800 chercheurs dans les laboratoires membres du pôle, Elopsys a été impliqué, depuis 2006, dans 162 projets de recherche, développement et innovation, pour un montant de 400 millions d’euros, dont 173 millions d’euros de subventions en partie obtenus grâce à la labellisation Elopsys des projets concernés.

« Nous sommes actuellement dans une phase qui consiste à sécuriser la mise sur le marché des produits conçus au sein des projets que nous avons soutenus », a expliqué Thomas Colombeau, directeur d’Elopsys.

pano maire elopsys

« Depuis 2006, Elopsys a permis la création de 53 entreprises et l’implantation de 11 entreprises exogènes », a souligné le maire de Brive et président de la communauté d’agglomération du bassin de Brive Frédéric Soulier, qui avait soutenu, dès 2004, la création des pôles d’attractivité « souhaitée par le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin ».

elopsys 1Des membres d’Elopsys basés à Brive en l’occurrence des représentants de Thalès, de Anovo, de Photonis et de Inoveos, ont apporté des témoignages éclairants sur la raison d’être du pôle de compétitivité.

Citons notamment Olivier Seguin, pour l’entreprise Inoveos : « la force du pôle est d’avoir amener universitaires et industriels à échanger, les premiers pouvant solliciter les deuxièmes pour transformer les idées en produits, et les industriels pouvant compter sur le soutien des universitaires pour trouver une solution à une problématique liée à la fabrication d’un produit ».

photonisLes intervenants ont tous souligné le rôle d’Elopsys en tant que facilitateur de projets, « grâce au levier du financement public qui permet de développer plus rapidement un projet dans un secteur concurrentiel » a par exemple souligné le représentant de Photonis Nicolas Bailly, ou, comme l’a indiqué Olivier Seguin, « en permettant aux membres de participer à des salons internationaux et donc de se développer à l’international ».

L’avenir du pôle Elopsys passera, dès le 1er janvier prochain, par la grande région Aquitaine – Limousin – Poitou-Charentes. « Ce sera l’opportunité d’élargir notre domaine de compétences en travaillant en collaboration avec les pôles de compétitivité des régions concernées. Nous sommes d’ailleurs déjà en lien avec eux », a indiqué Pierre-Eric Delolme, faisant référence, notamment, au contact déjà établi avec le pôle de compétitivité photonique en Aquitaine, la Route des lasers.

Plus de détails sur le site internet du pôle de compétitivité Elopsys.

Olivier SOULIÉ

Olivier SOULIÉ

Mot clé

Laisser un commentaire