L'actualité en continu du pays de Brive


Le parcours de la TBN testé pour vous

Deux mois avant la 7e édition de la Tulle Brive nature, ils et elles étaient une cinquantaine à tester en avant-première hier matin le parcours trail bien détrempé par les intempéries. Une reconnaissance conviviale avec des passages très “nature”. Rendez-vous maintenant le 9 avril pour une nouvelle aventure, cette année dans le sens Tulle-Brive. Les inscriptions se font en ligne sur latullebrivenature.fr.

L’heure était quelque peu matinale pour un dimanche aux cieux des plus menaçants. Pas de quoi décourager pour autant la cinquantaine d’amateurs de tous horizons venus avant tout “passer un bon moment” et “découvrir de nouveaux paysages“. Chaque année, les organisateurs de la Tulle Brive nature proposent ainsi une reconnaissance conviviale d’une partie du parcours trail. A 8h, café et croissants accueillaient donc les participants au magasin MLK de Lilian Maigne très impliqué dans l’événement annuel.

Sur les 44km de l’épreuve phare, la “reco” ciblait la deuxième moitié du trail, avec un acheminement en bus jusqu’à Aubazine puis Cornil. Et un retour sur Brive au pas de course. Chaque groupe étant encadré par un ouvreur et un serre-fil. “C’est allure libre, faites bien attention au balisage orange. Surtout, prenez du plaisir et profitez du parcours. Vous verrez, nous avons ouvert des chemins communaux qui étaient fermés depuis plus de 50 ans. Il y a des passages où vous serez obligés de marcher”, avait prévenu Farid Hamida, responsable de la partie trail sur la TBN.

Le fait est, avec les intempéries de ces derniers jours, les chaussures de course ont vite été mises à rude épreuve sur des chemins bien embourbés, des endroits de pleine nature exigeants, avec quelques montées assez raides, heureusement entrecoupées de belles descentes, de plats et de rares passages sur route, permettant de reprendre son souffle. La TBN mérite bien son inscription au Trail tour national pour la 3e année consécutive. Heureusement, les fortes averses annoncées n’auront pas corsé les efforts.

Ceux de la petite reco, 16km tout de même (au lieu des 12 annoncés) suite à une petite erreur d’aiguillage, auront bouclé leur périple en 2 heures 20 avec quelques arrêts photos et boisson. Les plus aguerris et bien plus équipés qui se frottaient aux 25km depuis Cornil, ont mis entre 2h30 et 3h40. Et tous étaient ravis de leur matinée. D’autant qu’un casse-croute tout aussi convivial les attendait à l’arrivée pour reprendre des forces.

Photos: Marie-Christine Malsoute et Farid Hamida.

Sur ce sujet, vous pouvez également consulter notre article de présentation:

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire