L'actualité en continu du pays de Brive


Le manège des Dromesko tournera bientôt à Brive

Arrêtez le monde le monde, je voudrais descendre, par le théâtre Dromesko

“Arrêtez le monde, je voudrais descendre”, la dernière création du théâtre Dromesko s’installe à Brive du mardi 19 au samedi 23 octobre au Parc de la Corrèze. Tout à fait inénarrable et tout simplement immanquable. Infos et réservations : les Treize arches, en cliquant ici.

Igor, créateur de la compagnie DromeskoLes Treize arches n’en finissent pas de proposer des spectacles originaux et variés. Ils remettent ça avec la dernière création des Dromesko dont la baraque est déjà en cours de montage au Parc de la Corrèze.  Igor, ancien du cirque Zingaro qu’on ne présente plus a créé, avec sa femme Lily, un spectacle onirique et loufoque où acteurs, danseurs, acrobates et musiciens vous plongent dans l’ivresse. Celle de la vie qui tournoie, nous noie parfois. “Quelquefois, il s’agit de l’énergie du désespoir mais c’est toujours de l’énergie. Et tant qu’il y a du mouvement, il y a de la vie”, rappelle Igor qui avec Lily, a inventé La Volière Dromesko en 1990, acte de naissance de leur compagnie, le théâtre Dromesko. Sur scène, il y a aussi tout un tas de bêtes à poils et à plumes. “Sur chacun de nos spectacles, ils sont là. Ils font partie de nos vies et font partie de la vie. C’est normal qu’on les retrouve sur notre scène. Personne, les gens comme les animaux, n’est dressé. Chacun évolue en liberté. Pourtant, le spectacle est bel et bien écrit. Quand on est sur le fil, il faut avoir de la tenue“, confie Igor, 

Lily avec le marabout qui les suit depuis 21 ans. Le totem de la compagnie qui a un rôle dans chaque spectacleSur le fil… Les Dromesko y sont, en équilibre. Ils n’ont jamais fait les choses comme les autres. Il ont toujours eu un temps d’avance. Leur spectacle tient du cirque, un peu, du théâtre, beaucoup. Un Dieu mi-mécano, mi-docteur active le manège de bois et de fer. C’est lui qui tire les ficelles, qui ouvre les volets sur des morceaux de vie qui s’animent sur une scène tournante représentant le monde. “On fonctionne avec des petits bouts de ficelle. C’est tout simple mais ça emmène très loin“, poursuit l’artiste, sa casquette posée négligemment sur sa tête d’où une nuée d’idées et d’images semblent défiler sans cesse.

Il tourne, il tourne le manège des Dromesko. “Ce qui nous intéresse c’est de montrer comment tourne le monde et comment on s’y débat avec maladresse. Il n’y a pas de fil directeur. Le tout c’est d’être disponible, de ne pas avoir les yeux tournés vers l’intérieur. On ne sert pas du prémâché. Au contraire, on allume des mèches…

“Arrêtez le monde, je voudrais descendre”, du mardi 19 octobre au samedi 23 octobre, à 20h30. Tout public à partir de 12 ans. Infos et réservations : Les Treize arches, en cliquant ici ou au 05.55.24.11.13.

La baraque des Dromesko

Lily et son marabout

Jennifer BRESSAN

Jennifer BRESSAN

Laisser un commentaire