L'actualité en continu du pays de Brive


Le Goncourt et le Renaudot attendus à la Foire du livre de Brive

Éric Vuillard vient de recevoir le Prix Goncourt 2017 pour L’Ordre du jour, paru aux éditions Actes Sud et Olivier Guez le Renaudot pour La Disparition de Josef Mengele chez Grasset. Et ils seront tous les deux à la Foire du livre de Brive ce week-end. Le premier est annoncé ce samedi après-midi 11 novembre et le second arrivera par le train du livre.

Comme d’habitude, c’est depuis le fameux restaurant Drouant (Paris, 2e arrondissement) que les jurys des prix Goncourt et Renaudot ont annoncé tout à l’heure leurs lauréats. Pour le Goncourt, le plus prestigieux des prix littéraires du monde francophone, il aura fallu trois tour de scrutin au jury présidé par Bernard Pivot pour faire émerger Eric Vuillard, l’écrivain et cinéaste de 49 ans, dans la liste des quatre finalistes qui comportait également Yannick Haenel, Véronique Olmi et Alice Zeniter. Le Renaudot est à quant à lui attribué à Olivier Guez pour La Disparition de Josef Mengele dans une liste finale qui comprenait aussi Mahi Binebine, David Lopez, Patricia Reznikov et Anne-Sophie Stefanini).

Convergence de temps pour ces deux ouvrages. Le premier, L’Ordre du jour, raconte en effet la montée au pouvoir des nazis. Un ouvrage entre roman et histoire qui retrace les coulisses de l’Anschluss, l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne en 1938. Le deuxième, La Disparition de Josef Mengele, enquête sur l’ex-tortionnaire d’Auschwitz après sa fuite en Amérique du Sud. Un roman hallucinant mais vrai sur les dernières années du médecin tortionnaire, “un personnage abject, d’une médiocrité abyssale”, “un sale type” comme le décrit l’auteur.

L’année dernière, ces mêmes prix avaient récompensé Leila Slimani pour Chanson douce (Goncourt) et Yasmina Reza pour Babylone (Renaudot). À noter que le Renaudot essai est allé à Justine Augier, pour son bouleversant récit De l’ardeur (Actes Sud), une enquête fournie et édifiante sur les traces d’une icône syrienne, Razan Zaitouneh, avocate enlevée en 2013, qui documentait les exactions du conflit. Histoire quand tu nous tiens…

Infos sur foiredulivredebrive.net.

Sur ce sujet, vous pouvez également consulter nos précédents articles:

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire