L'actualité en continu du pays de Brive


Le golf de Planchetorte inaugure son nouveau club house

Inauguration du nouveau club house

Après la révision du parcours, des greens, fairways et départs, c’était le dernier volet de la réhabilitation du golf municipal de Planchetorte. Le club house entièrement repensé et mis aux normes a été inauguré en fin de matinée sous un soleil radieux. La structure y a gagné un proshop et beaucoup de clarté. Le nouveau restaurateur a quant à lui ouvert depuis hier. L’équipement est prêt à accueillir sa première grande compétition, le championnat de France universitaire qui aura lieu du 22 au 25 juin prochain. Une répétition grandeur nature avant les Mondiaux universitaires de 2016.

 

coupure de ruban du club house“Ça nous change la vie”, se réjouit la directrice Sylvie Dinard en guidant les officiels. “Il y a une belle clarté.” Même satisfaction au sein du Golf club de Brive. “C’est une attente qui datait d’un moment. On respire, tout va bien”, sourit le président Pascal Picavez. Pour qui a connu les lieux auparavant, le changement est radical. Il aura fallu 4 mois de travaux et 290.000 euros pour restructurer l’ensemble, en dissociant les deux niveaux qui auparavant communiquaient.

bureaux golfL’activité golfique proprement dite est désormais concentrée au rez-de-jardin. On y trouve l’accueil et l’administratif réagencés dans des locaux plus fonctionnels. Sur ce même niveau, ont également été créés un local pour le Golf club de Brive et c’est nouveau un proshop (une boutique d’articles de golf). Au dessus, ce qui correspond au rez-de-chaussée, la partie restaurant avec bar, ouverte aux golfeurs comme à tout public.

Les deux prestataires sont tous aussi ravis. C’est le chef de cuisine Laurent Gueguen, précédemment sur le golf de La Marterie, au sud de Périgueux, qui reprend le bar-restaurant avec des menus sur différentes formules ou à la carte avec plat du jour. le nouveau restaurateurIl faudra ses 30 ans d’expérience pour assurer la capacité de 200 couverts sur plusieurs services. “Je passe du simple au triple, c’est une étape que j’attendais avec impatience”, confie celui qui a travaillé avec des étoilés comme Bernard Loiseau ou Gérard Boyer. Le bar-restaurant est ouvert tous les jours de 8h à 20h jusqu’au 31 octobre (de novembre à mars 6 jours sur 7 en fermant le mardi).

pro shopLe pro shop sera exploité quant à lui par Thierry Popoff, déjà gérant d’une SARL spécialisée dans cette activité. Les golfeurs y trouveront des accessoires, balles, tees, gants, parapluies, des vêtements, chaussures, matériels, clubs, poutres, demi-séries pour débutants, charriots… Ce magasin qui pourra aussi faire dans le sur-mesure est ouvert tous les jours (sauf mardi) et bien évidemment les jours de compétitions et jours fériés. Tout compris, accueil, administration, entretien, boutique et restauration, le golf emploie ainsi 19 personnes.

“C’est la première fois que sont rassemblés sur un même site les différents acteurs du golf”, souligne le maire Frédéric Soulier. “On est tous dans le même bateau et tout le monde peut travailler en synergie”, acquiesce la directrice. L’équipement, tout à la fois sportif, touristique et économique, entre ainsi dans une nouvelle dynamique, ce qui en fait pour le maire “un véritable outil de l’attractivité du territoire”, dans un cadre que tout le monde reconnait “magnifique” et même “privilégié”.

gof club“Il offre une qualité de service à hauteur de nos prétentions et de nos objectifs“, déclare Frédéric Soulier avec deux grandes compétitions en ligne de mire. Très vite, les France U dès ce mois de juin, auxquels participeront d’ailleurs deux Brivistes, et l’année suivante, le cran au-dessus, les Mondiaux universitaires.

“Le golf souffre d’une image qui ne correspond pas à la réalité”, en profite le président Pascal Picavez. “Ce n’est pas un sport élitiste, un sport de riche, de snob. Il s’est ouvert au plus grand nombre. C’est le sport individuel le plus pratiqué au monde avec 64 millions de golfeurs”, argumente-t-il. Les Brivistes peuvent d’ailleurs s’y initier gratuitement pendant deux ans avec l’école municipale. “Le club a également une école et des tarifs débutants”, précise le président et “c’est un sport qui se joue à tout âge”.

vue generale

 

Marie Christine MALSOUTE

Marie Christine MALSOUTE

Laisser un commentaire